×
Par
AFP
Publié le
2 nov. 2005
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pékin : cinq marques, dont Chanel, poursuivent le "paradis" de la contrefaçon

Par
AFP
Publié le
2 nov. 2005

PEKIN, 2 nov 2005 (AFP) - Cinq marques de luxes, dont les françaises Chanel et Louis Vuitton, ont déposé plainte contre le "Marché de la soie", un haut lieu de vente de produits de contrefaits à Pékin, a rapporté mercredi le journal Beijing Times.


Contrefaçons Chanel

Dans leur plainte, déposée mardi par un avocat auprès d'un tribunal de Pékin, les cinq sociétés -- outre Chanel et Louis Vuitton, Prada, Burberry et Gucci -- réclament 2,5 millions de yuans (300.000 dollars) à la société Xiushui Haosen Clothing Market Co., qui dirige ce "paradis" de la contrefaçon, où sont vendus des copies de leurs produits, précise le journal.

Créé en 1985 en plein air sur la principale artère est-ouest de Pékin avec des stands de petits marchands, le "Marché de la soie" a été transféré en janvier dans un édifice flambant neuf.

C'est une destination particulièrement prisée des touristes étrangers en quête de bonnes affaires et bien souvent de répliques de grandes marques à moindre coût, vêtements ou accessoires de luxe.

L'ancien ministre français de l'Industrie, Patrick Devedjian, l'avait sillonné en mai et s'était vu proposer des imitations d'articles textiles ou de montres de luxe.

La contrefaçon est largement répandue en Chine malgré les mesures prises officiellement par les autorités. Selon une estimation d'experts régulièrement citée, 70% des contrefaçons mondiales proviennent de Chine, et le phénomène touche aujourd'hui aussi bien les produits de luxe que l'automobile, les jouets ou les médicaments.

Faute d'atteindre les producteurs de contrefaçons eux-mêmes, les sociétés victimes du phénomène se sont lancées dans des programmes dits "propriétaires" qui consistent à toucher les propriétaires, les baux et fonds de commerce.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.