×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
23 mars 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ray-Ban et Meta lancent les lunettes intelligentes Stories sur quatre nouveaux marchés

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
23 mars 2022

Ray-Ban et Meta Platforms viennent de lancer leurs lunettes intelligentes et hi-tech, Ray-Ban Stories, sur quatre nouveaux marchés. Le partenariat entre les deux entreprises se poursuit avec des ambitions internationales.


Ray-Ban


 
Les nouvelles Ray-Ban Stories se déclinent dans de nouvelles couleurs, avec de nouveaux verres et de nouvelles fonctionnalités. Ces lunettes à double verre permettent aux personnes qui les portent d’enregistrer et de partager des moments de leur vie mais aussi d’écouter des médias audio. Elles ont été lancées la semaine dernière dans une sélection de boutiques physiques et en ligne en Espagne, en Autriche et en Belgique et seront disponibles en France dès le 14 avril.
 
Lancées pour la première fois il y a six mois, les doubles caméras des Ray-Ban Stories produisent des visuels de grande qualité, tandis que leurs doubles haut-parleurs permettent de répondre facilement au téléphone et d’écouter des podcasts.

Pour Meta, le groupe propriétaire de Facebook, s'associer à Ray-Ban, acteur majeur de l'optique solaire, donne une portée supplémentaire à sa proposition.
 
“Fondée en 1937, la marque Ray-Ban est associée au monde du cinéma, de l’art et de la musique. Elle fait partie de la culture pop. Elle est authentique, reconnaissable et séduit les millenials”, analyse Hind Hobeika, la directrice produit de Meta qui a présenté les lunettes lors d’une conférence Zoom.
 
Pour le moment, le projet se concentre sur les montures les plus emblématiques de Ray-Ban, comme les Wayfarer. Malgré cette débauche de technologie, elles ne pèsent que 5 g de plus que les originales. D’autres modèles seront progressivement ajoutés pour atteindre un total de 28 références.
 
Avec un prix d’appel de $299 (270 euros environ), les lunettes Ray-Ban Stories sont livrées dans un étui de recharge mobile et fournies avec l’application Facebook View, disponible en français, espagnol, allemand et néerlandais. Les outils de retouche de Facebook View sont accessibles à tout le monde, permettant d’assembler facilement plusieurs vidéos et de les partager sur Facebook, Instagram et WhatsApp.
 
L’auteur de cet article a pu tester les lunettes intelligentes Ray-Ban Stories, qui semblent avoir parcouru un long chemin par rapport à d’autres projets plus ou moins similaires lancés auparavant. La collection Google Glass de Diane von Furstenberg, en 2012, rappelait des masques de plongée et avait été dévoilée lors de la Fashion Week de New York.
 
“Nous avons travaillé avec Diane, et c’est un vrai plaisir. Mais à l’époque, c’était une prouesse technologique et les lunettes étaient vues comme une extension de cette technologie. C’était une approche complètement erronée. Les Ray-Ban Stories n’ont rien à voir. Les lunettes et le style arrivent en premier et la technologie est intégrée à l’intérieur”, insiste Fabio Borsoi, le directeur mondial R&D et technologie de Luxottica, qui possède la marque Ray-Ban.
 

Ray-Ban et Meta dévoilent leur collaboration technologique - Ray-Ban



Le tandem italo-américain s’est aussi préoccupé des possibles réserves concernant le côté potentiellement intrusif de ces lunettes permettant à n’importe qui de prendre des vidéos.
 
“Nous avons beaucoup travaillé sur la sécurité. Notre tutoriel d’utilisation montre bien que les personnes enregistrées ne doivent pas être prises par surprise. Une LED s’active automatiquement, donc les gens sont au courant que leur image est en train d’être filmée. Mais l’intérêt de ces lunettes intelligentes, c’est qu’elles permettent de garder les mains libres: on peut prendre des photos ou des vidéos Facebook en même temps qu’on fait la cuisine ou qu’on tient son enfant dans ses bras sans s’interrompre”, argumente Hind Hobeika.
 
Pour le moment, les responsables du projet n’ont pas souhaité révéler combien de paires ont été achetées mais reconnaissent qu’elles ne représentent qu’un faible pourcentage des ventes. Les deux acolytes semblent toutefois convaincus du potentiel de ces lunettes augmentées par rapport à leur version classique.
 
Les lunettes Ray-Ban Stories sont disponibles dans trois montures différentes : les Wayfarer, peut-être les plus emblématiques de la marque, devenues cultes dans les années 1950, mais aussi les Round et les Meteor. Du côté des verres, ils peuvent être correcteurs, transparents, dégradés, dotés de la nouvelle technologie polarisante G15 ou de l’innovation Transitions, permettant de filtrer intelligemment la lumière.
 
Le groupe franco-italien EssilorLuxottica est le leader mondial de la création, de la fabrication et de la distribution de lunettes de vue, de montures et de lunettes de soleil. En-dehors de ses propres marques, comme Ray-Ban et Oakley, EssilorLuxottica possède les licences d’optique de Giorgio Armani, Dolce & Gabbana, Chanel, Prada, Ralph Lauren, Versace, Burberry et Tory Burch. Le groupe contrôle aussi les chaînes de distribution Sunglass Hut et LensCrafters. En 2020, EssilorLuxottica employait 140,000 personnes, générant un chiffre d’affaires consolidé de 14,4 milliards d’euros.
 
Meta, la société-mère de Facebook, fait partie des GAFAM : Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft. Basée en Californie, l’entreprise a engrangé des revenus annuels de 118 milliards de dollars (107 milliard d’euros) en 2021.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com