×
Traduit par
Cecile Herrero
Publié le
15 nov. 2021
Temps de lecture
6 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Safilo: des ventes en hausse et un retour à la rentabilité en 2021

Traduit par
Cecile Herrero
Publié le
15 nov. 2021

L'entreprise italienne de lunetterie confirme la reprise des affaires, visible dans son état financier pour 2021. Les ventes et les bénéfices de Safilo sont en effet supérieurs à 2020 et à 2019, que ce soit dans le troisième trimestre de 2021 ou sur les neuf premiers mois de l'année. Les ventes ont connu une croissance à deux chiffres par rapport à 2019, grâce aux États-Unis et au début de la reprise en Europe. Le retour à la rentabilité de l'entreprise est significatif, grâce à l'amélioration des ventes et à la réussite de son programme de réduction des coûts.


Angelo Trocchia est le CEO du groupe Safilo


Plus précisément, au troisième trimestre 2021, les ventes nettes de Safilo à taux de change constant ont été de quelque 226,6 millions d'euros, +2,6% par rapport à 2020 (à taux de change courant) et +11,1% par rapport à l'exercice 2019 (+6,5% à taux de change courant), avec un Ebitda ajusté de quelque 19,1 millions d'euros, +33,3% par rapport à 2020 et +45,9% par rapport à 2019. La marge d'Ebitda ajustée est de 8,4%, aussi en croissance par rapport à 2020 (6,5%) et 2019 (6,2%). Le bénéfice brut du trimestre fut de 118,7 millions d'euros, enregistrant une croissance de 5,4% par rapport au troisième trimestre 2020 et 8,9% par rapport au troisième trimestre 2019.

Dans les premiers mois de l'exercice 2021, les ventes nettes du groupe dirigé par Angelo Trocchia ont atteint 737,4 millions d'euros, soit +37,3% par rapport à 2020 et +8,7% par rapport à 2019, toujours à taux de change constant. L'Ebitda ajustée a été de quelque 68,8 millions d'euros, soit une envolée très importante de +593,1% par rapport à 2020 et de 26,6% par rapport à 2019, avec une marge d'Ebitda ajustée de 9,3% revenue dans le vert par rapport au -2,5% de 2020 et meilleure que les 7,7% obtenus en 2019. Le bénéfice brut des premiers neufs mois de 2021 s'élève à 380,9 millions d'euros, montrant une croissance de 45,8% en comparaison aux neuf premiers mois de 2020 et supérieur de 1,5% aux chiffres des neufs premiers mois de l'exercice 2019, pré-pandémie.

"L'évolution positive de la consommation sur nos principaux marchés et catégories de produits nous a permis de clore un autre trimestre important de reprise et de croissance. Même face à l'effet dissuasif d'un contexte encore complexe dans certains pays et le marché concurrentiel avec le turnaround de notre portefeuille de marques", a expliqué dans un communiqué le PDG du groupe, Angelo Trocchia, qui a défini comme "solide" la progression de la croissance organique de la société. Ces chiffres se réfèrent aux ventes obtenues sans tenir compte des acquisitions de Blenders et Privé Revaux effectuées en 2020 et sans considérer les entrées attribuables au contrat avec Kering Eyewear et les accords de licences à échéance ou signés entre 2020 et septembre 2021. Le "développement positif de la 'top line', allié au progrès de notre programme de réduction des coûts nous a permis d'obtenir sur cette période une amélioration significative de notre performance opérative", a continué le dirigeant.
 
Pour ce trimestre, grâce au nouvel accord de licence globale signé avec Chiara Ferragni en septembre 2021, et actif en janvier 2022, portant sur le design, la production et la distribution de la première collection de lunettes de l'influenceuse et entrepreneuse italienne, le dirigeant déclare: "nous avons effectué un pas supplémentaire dans notre parcours stratégique vers un portefeuille de marques toujours plus orienté vers les nouvelles générations de consommateurs et vers le digital, dans lequel nous continuons à investir".

Le dirigeant rappelle également la clôture, effectuée il y a quelques jours, de l'augmentation de capital initiée en octobre pour une contrevaleur totale de presque 135 millions d'euros "avec la finalité principale de rembourser le prêt obtenu en 2020 en support des acquisitions effectuées cette année-là, un autre élément essentiel pour nous dans la construction d'un business sain et rentable".
 
En ce qui concerne le troisième trimestre 2021, la part du digital sur le total des ventes nettes du groupe Safilo s'est élevée à quelque 13% par rapport aux 3% seulement de l'année 2019 et aux 16% du troisième trimestre 2020, quand le canal a connu une croissance exponentielle grâce au succès des ventes en ligne de Blenders et à la flambée des ventes du canal direct to consumer de la marque Smith, avec ses casques et ses masques, et les pure-players d'internet.

Montures de vue et produits sportifs sont restés les principaux moteurs de croissance de Safilo, grâce en particulier aux opticiens sur divers marchés et au dynamisme de la demande pour les produits outdoor, soutenue par les ventes de la marque Smith.

D'un point de vue géographique, les ventes nettes du groupe italien en Amérique du Nord au troisième trimestre 2021 ont été de quelque 115,1 millions d'euros, +1,5% à taux de change constant (+1,8% à taux de change courant), par rapport au troisième trimestre 2020 et +52,3% à taux de change constant sur la même période en 2019. Smith, Carrera et les principales licences du groupe dans la zone telles que Kate Spade, Tommy Hilfiger et Jimmy Choo enregistrent de bonnes performances. Par rapport à 2019, en Amérique du Nord le groupe a bénéficié d'une grande contribution des nouvelles marques Blenders et Privé Revaux et des nouvelles licences incluses dans le portefeuille, comme celle de Under Armour.
 
En Europe au troisième trimestre 2021, les ventes ont atteint quelque 82,8 millions d'euros, +3,7% à taux de change constant (+4,5% à taux de change courant) sur le troisième trimestre 2020, mais sont tout de même en baisse de 12,8% a change constant par rapport au troisième trimestre 2019, à cause de l'impact particulièrement significatif de l'arrêt de certaines licences. L'Italie a continué à surperformer, suivie par l'Allemagne et le Royaume-Uni, alors que l'Espagne et la France sont restées sous les niveaux de 2019, même si il y a une amélioration notable par rapport à l'année 2020.

En Asie-Pacifique, les ventes nettes du trimestre ont été de quelque 11,3 millions d'euros, en baisse de 31,4% à taux de change constant (-28,9% à change courant) par rapport au troisième trimestre 2020, et 35,5% à change constant par rapport à la même période en 2019. Parmi les causes, l'impact négatif de l'arrêt de certaines licences et la recrudescence des confinements et des restrictions sanitaires dues au Covid en Australie et dans la majeure partie des marchés asiatiques, à l'exception de la Chine, restée très positive sur la période.

Dans le reste du monde, les ventes nettes au troisième trimestre ont atteint quelque 17,4 millions d'euros, +55,4% à change constant, (+60,4% à change courant) par rapport au troisième trimestre 2020, et +1,6% à change constant sur la même période en 2019. Les ventes au Brésil et au Mexique ont cru de manière soutenue. Le Moyen-Orient et l'Inde ont pleinement récupéré les niveaux pré-pandémiques.
 
D'un point de vue financier, la dette nette du groupe au 30 septembre 2021 s'élève à 228,3 millions d'euros (188,6 millions d'euros avant le principe de comptabilité IFRS 16), relativement stable par rapport au niveau du 30 juin 2021 à 226,9 millions d'euros (186,7 millions d'euros pre-IFRS 16) et à celui du 31 décembre 2020, 222,1 millions d'euros (179 millions d'euros pre-IFRS 16).

Dans le futur, l'alliance avec Coventya permettra à l'entreprise d'utiliser en exclusivité le brevet innovant permettant de réduire de 90% l'utilisation de métaux précieux dans la production de montures solaires et optiques. La fermeture récente du site de production de Ormoz en Slovénie lui a coûté cependant quelque 17,4 millions d'euros.

Safilo a des bureaux de design à Padoue, Milan, New York, Hong Kong et Portland, avec des filiales directes dans 40 pays et un réseau de 50 partenaires dans quelque 70 nations, qui lui permettent d'atteindre presque 100.000 points de ventes partout dans le monde entre les opticiens, les ophtalmologues, les chaines de distribution, les grands magasins, les revendeurs spécialisés, les boutiques, les duty free ou encore les détaillants du sport.
 
En plus des marques du groupe comme Carrera, Polaroid, Smith, Safilo, Blenders, Privé Revaux et Seventh Street, Safilo compte dans son portefeuille les licences des marques Banana Republic, Boss, Eyewear by David Beckham, Elie Saab, Fossil, Givenchy, Havaianas, Hugo, Isabel Marant, Jimmy Choo, Juicy Couture, Kate Spade New York, Levi’s, Liz Claiborne, Love Moschino, Marc Jacobs, Missoni, M Missoni, Moschino, Pierre Cardin, Ports, Rag&Bone, Rebecca Minkoff, Tommy Hilfiger, Tommy Jeans et Under Armour.

En 2020, son chiffre d'affaires net global s'élevait à 780,3 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com