×
Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
4 oct. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Schiaparelli met dans le mille avec son chic surréaliste

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
4 oct. 2021

Si ça ne marche pas du premier coup, essayez encore, et encore ! C’est ce qui s’est passé chez Schiaparelli, dont le créateur Daniel Roseberry met dans le mille avec une collection sophistiquée, maligne et incisive.


 


La maison a vu passer une série de créateurs et de PDG depuis que l’entrepreneur italien du luxe Diego della Valle s’est offert le contrôle de cette marque historique, il y a déjà quinze ans. Sous la houlette de Daniel Roseberry, elle est redevenue un incontournable de la saison parisienne.

Pas de défilé sur podium cette fois-ci, mais une vidéo et une présentation dans le showroom lounge riche en dorures de la marque, au troisième étage du 21 Place Vendôme, qui donne sur le Ritz.

"Les gens peuvent trouver une mode d’excellente qualité dans un tas de maison. Je pense que ce qu’ils viennent chercher chez Schiaparelli, c’est cette vision twistée du luxe", expliquait Daniel Roseberry, en dévoilant à ses invités sa collection printemps-été 2022 pour la maison.

"Quand je crée un blazer à boutons en forme de tétons, tout le monde veut ça – et non celui qui a des boutons classiques. C’est comme ça, c’est tout", déclare le créateur américain derrière son masque noir.


Schiaparelli Printemps/été 2022 - Lookbook - Photo: avec l'aimable autorisation de Schiaparelli


Les invités étaient accueillis dans le premier d’une série de salons par une fantastique série d’accessoires – doigtiers dorés diaboliques, minaudières argentées ornées de motifs mauvais œil avec sourcils en cristaux et cils en perles, pochettes avec des fermoirs en forme d’oreille dorée. Tout était en or, argent et perles. Quant à ses pendentifs découpés représentant un tiers de visage – nez, un œil et la moitié d’un front avec des cristaux – c’était vraiment quelque chose !

Cet esprit à la fois sombre et fringant se prolonge dans le prêt-à-porter, avec des tailleurs en laine noire ajustés et assemblés au point sellier, ou ces micro blazers en cuir verni, complétés par des fermoirs nez et des boucles d'oreille. On ne pouvait pas ne pas remarquer les seins en cuir noir et blanc comme une cible, sur une doudoune dans la même matière. Une autre veste magnifique présentait un revers galonné avec un mètre ruban Schiaparelli doré. Plusieurs des 20 mannequins stockman arboraient même une version retournée à la Elsa Schiaparelli d’une coiffe de doge.


Schiaparelli Printemps/été 2022 - Lookbook - Photo: avec l'aimable autorisation de Schiaparelli


Tout comme la fondatrice qui habillait tout le monde, de Mae West et Zsa Zsa Gabor à Wallis Simpson et Daisy Fellowes, Daniel Roseberry a créé des tenues pour des icônes contemporaines telles que Lady Gaga, Michelle Obama ou Beyoncé. On imagine déjà la guerre fratricide entre les stylistes de stars, pour être le premier ou la première à mettre la main sur deux remarquables nouvelles vestes en sequins argentés, poinçonnées comme des lingots d’or – version suprême du chic surréaliste.

Touche à tout reconnu, Daniel Roseberry a même filmé un look book en vidéo de 4 minutes et 20 secondes. Jouissant d’une imagination fertile, Daniel préfère cependant mener une existence plus discrète qu’Elsa. Les clubs d’Ibiza et Mykonos affectionnés par tant de créateurs, ce n’est pas pour lui. Cet été, il a passé une semaine tout seul sur une île suédoise isolée.

"Passer du temps dans un chalet en rondins sans eau courante m’a permis de me rafraîchir les idées, en fait", médite-t-il.


Schiaparelli Printemps/été 2022 - Lookbook - Photo: avec l'aimable autorisation de Schiaparelli


Daniel Roseberry a également injecté quantité d’humour dans sa collection, comme avec ce merveilleux peignoir blanc agrémenté d’une paire d’yeux noirs rebrodés et de pampilles, avec le logo Schiaparelli Hotel.

"Celui-là a été inspiré par une photo d’un peignoir de Marlene Dietrich, grande amie de Schiaparelli", expliquait le créateur, qui nous avertit tout de suite: aucun projet relatif à la construction d’un hôtel Schiaparelli !

En revanche la griffe ouvrira son premier magasin à l’étranger, une nouvelle boutique au sein du grand magasin le plus prestigieux du monde, Bergdorf Goodman, sur la Cinquième Avenue.

L’inauguration est prévue le 12 octobre, alors que Diego della Valle franchit une nouvel étape dans le long chemin de patience qui vise à rendre à Schiaparelli sa place au sommet de la mode.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com