×
Publié le
4 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Shandong Ruyi pourrait entraîner Gieves & Hawkes, Kent & Curwen et Cerruti dans sa chute

Publié le
4 janv. 2022

Dans l'Hexagone, le feuilleton SMCP qui voit se déchirer la société European TopSoho, propriété du groupe chinois Shandong Ruyi, qui était actionnaire majoritaire et ses créanciers capte l'attention. Mais d'autres noms réputés de la mode se trouvent entraînés dans la tourmente financière du groupe chinois. En mai 2020, au Japon, Renown, acteur tokyoïte centenaire du textile, avait finit par déposer un dossier de faillite après des mois de tensions internes entre sa direction et ses propriétaires chinois.  Et récemment la filiale Trinity Limited, basée à Hong Kong et propriétaire des labels Gieves & Hawkes, Kent & Curwen et Cerruti  a été mise en liquidation après l'échec de la tentative de la société de conseil RSM de vendre Gieves & Hawkes, la marque britannique de luxe vieille de 250 ans. Avec l'effondrement de la société chinoise, l'avenir des trois marques est très incertain. La société a nommé FTI Consulting et R&H Services comme liquidateurs conjoints.


Gieves & Hawkes



Gieves & Hawkes, qui possède un magasin à Savile Row à Londres ainsi que d'autres en Grande-Bretagne, a été racheté par Trinity il y a 10 ans. Trinity fait partie de l'empire Shandong Ruyi construit par le fondateur et président Qui Yafu, qui visait à créer un groupe de luxe capable de rivaliser avec les grands noms de la mode haut de gamme européenne.

La liquidation a été annoncée dans un document de la Bourse de Hong Kong et a été rapportée par le Times, qui a déclaré que ni Trinity ni FTI n'avaient répondu aux demandes de commentaires.

Le Times indique également que Trinity devrait des millions de dollars à David Beckham après que le contrat de licence de son nom et de son image pour la marque Kent & Curwen a pris fin prématurément. Kent & Curwen a cessé ses activités au Royaume-Uni, mais on ignore si ses opérations chinoises sont toujours en cours. Dans le même temps, un avis sur le site Web de Cerruti annonce simplement "notre site e-com est en train d'évoluer. Plus de nouvelles bientôt".

Les nouvelles concernant Trinity et ses marques ne sont pas surprenantes après les nombreux rapports publiés avant Noël selon lesquels le groupe était au bord de l'effondrement. En fait, elle s'efforce d'empêcher cela depuis deux ans, en faisant appel d'une ordonnance de liquidation devant les tribunaux des Bermudes et de Hong Kong. Mais compte tenu du contexte précaire de la pandémie, ses finances ne se sont pas améliorées.

La grande question qui se pose maintenant est la suivante: qu'advient-il des marques ? Si des acheteurs peuvent encore être trouvés, il semble peu probable qu'ils reprennent les magasins et la main-d'œuvre dans leur forme actuelle.

Selon le Times, Marks&Spencer "reste intéressé" par le rachat de la marque Gieves & Hawkes. L'année dernière, il a été largement rapporté que le groupe souhaitait acheter la marque suite à l'acquisition de la marque haut de gamme Jaeger dans le cadre de sa stratégie de marques propres et de marques tierces. Mais le journal a également déclaré que la structure complexe de propriété de Trinity Limited "avait fait échouer tout processus de vente traditionnel".
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com