Soldes : l'Assemblée nationale vote le retour à quatre semaines

Les députés ont voté jeudi 27 septembre une disposition du projet de loi Pacte ouvrant la voie à un raccourcissement de la durée des soldes d’hiver et d’été à quatre semaines, contre six actuellement.


« Il faut pouvoir laisser une latitude au pouvoir réglementaire », indique Bruno Le Maire - Shutterstock

Concrètement, le texte adopté prévoit que la durée des soldes sera désormais comprise entre trois et six semaines, leur durée exacte relevant ensuite d’un arrêté ministériel qui les fixera à quatre semaines.

« Il faut pouvoir laisser une latitude au pouvoir réglementaire », a dit le ministre de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire, pour justifier ce dispositif. « On fera quatre semaines et puis nous verrons au fil des années et des saisons si c’est la bonne durée. C’est en tout cas la durée qui été voulue par les professionnels, c’est l’équilibre qui a été trouvé entre les petits commerçants et les grandes surfaces. »

« Les soldes sont un moment important de la vie française », ajoute par ailleurs le ministre dans un communiqué du ministère, évoquant sans les nommer les désaccords entre commerces sur la question de la date de lancement des soldes d'hiver. « En ce domaine, les intérêts sont très divergents entre les grands magasins, les petits commerçants et le commerce en ligne, mais le consensus est clair sur les quatre semaines. »

Pour Bercy, cette mesure répond à une « demande forte » des professionnels du commerce « pour concentrer les réductions de prix sur un temps plus court et renforcer leur impact » dans un contexte de baisse des résultats des soldes face notamment à la multiplication des promotions tout au long de l’année et à la croissance du commerce électronique.

Les derniers soldes d'été se sont révélés dès le départ décevants pour les professionnels. En résultent des chiffres peu réjouissants pour l'habillement aussi bien au mois de juillet qu'au mois d'août. Les soldes d'hiver s'étaient également avérés peu réussis. Des soldes de janvier qui font l'objet d'une âpre lutte entre fédérations professionnelles souhaitant un avancement ou un recul de leur date de lancement, comme le relevait une étude dévoilée en début d'année.

Avec Reuters

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversLuxe - DiversBeauté - DiversArt de vivre - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER