×
Par
AFP
Publié le
23 oct. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sophie Lacoste assure que la famille gardera le contrôle du groupe

Par
AFP
Publié le
23 oct. 2012

© 2012 AFP - La nouvelle présidente du conseil d'administration de Lacoste, Sophie Lacoste-Dournel veut assurer "la pérennité de la marque et du contrôle familial de l'entreprise", quitte à racheter les parts de son père, évincé en septembre, dans des déclarations au Figaro mardi.

Sophie Lacoste-Dournel (photo Olivier Allard)

Cette prise de position intervient au moment où une partie de la famille en proie à des querelles internes, au premier rang desquels son père Michel Lacoste, évincé de la présidence de la marque au crocodile, négocierait la vente de ses parts à Devanlay (filiale du groupe Maus, NDLR) qui détient la licence des fameux polos, selon des informations divulguées dans la presse.

Le fils de l'ancien champion de tennis René Lacoste et ex-président du groupe Michel Lacoste et ses soutiens familiaux, seraient prêts à vendre leurs parts qui se montent à 35% du capital de Lacoste.

Cette participation est estimée à 350 millions d'euros, selon le Figaro.

"Si une telle démarche était avérée, il existe un pacte d'actionnaires", rappelle Sophie Lacoste dans le texte.

"Nous sommes organisés pour pouvoir le cas échéant, racheter la part de Michel. Nous avons les moyens de la faire", assure-t-elle.

L'ex-président du groupe Michel Lacoste s'est opposé à la nomination fin septembre de sa fille, Sophie Lacoste-Dournel, à la présidence non exécutive de Lacoste SA.

Selon lui, sa fille aurait été élue "en violation du pacte d'actionnaires, avec la complicité active du groupe Devanlay", selon le Figaro. PARIS, 23 oct 2012 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.