×
Par
AFP
Publié le
2 déc. 2006
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sur les Champs-Elysées, des hommes quasi nus habillés par des femmes seules

Par
AFP
Publié le
2 déc. 2006

PARIS, 2 déc 2006 (AFP) - Grands, petits, enrobés, jeunes et moins jeunes, treize hommes en caleçons rouges prêtaient samedi 2 décembre leurs corps aux femmes dans un magasin de vêtements masculins sur les Champs-Elysées à Paris. Objectif : aider les clientes à trouver l'habit adéquat pour leur cher et tendre.


Deux shoppenboys en compagnie d'une cliente

"Attention, nous ne sommes pas des +chippendales+ (spécialistes du strip-tease, ndlr), on n'a pas du tout la même plastique!", reconnaît Romain Martin, 35 ans, fondateur de la troupe "Shoppenboys" qui pour le moment n'officie que dans les magasins de la chaîne française spécialisée pour homme Celio.

"L'idée de former cette troupe m'est venue lorsque ma fiancée m'a offert une chemise aux mensurations inadaptées. Je me suis rendu compte que beaucoup de femmes achetaient des vêtements pour leurs hommes et se trompaient dans les mensurations", explique-t-il.

Romain Martin décide alors d'aider la gent féminine à ne plus se tromper, leur offrant son "44" bien en chair pour quelques heures et en échange d'un bon d'achat en fin de journée. "On le fait par dérision, par plaisir!", affirme Jean, la cinquantaine, professeur de tennis, taille 42.

Le principe est simple : la cliente choisit parmi les "Shoppenboys" celui qui correspond à la taille de son compagnon, parent ou ami. L'homme l'accompagne ensuite dans son shopping en essayant les vêtements qu'elle envisage d'acheter.

Les "Shoppenboys" se sont produits pour la première fois à Nice le 13 mai, puis le 30 septembre à Paris, au centre commercial des Halles dans le 1er arrondissement. En 2007, les "Shoppenboys" envisagent de passer la frontière, Celio étant présent dans vingt-huit pays.


Une cliente écoute les conseils d'un "Shoppenboy", le 2 décembre 2006 dans un magasin Celio Photo : Stéphane de Sakutin/AFP

"50 % de nos clients sont des femmes. Lors de ces journées, elles doublent le panier moyen, car tout se passe dans un contexte de jeu, de convivialité. On en oublie l'acte d'achat", affirme Flament Rodolphe, directeur du Celio des Champs-Elysées.

La troupe comprend dix-sept hommes âgés de 19 à 63 ans, dont les mensurations varient de S à XXL, mais un millier de prétendants se sont inscrits sur le site internet du groupe, afin de participer aux prochaines manifestations.

"Les tailles changent d'une marque à l'autre, ça aide d'avoir un homme à disposition!", s'enthousiasme Victoria, la vingtaine, venue chercher un cadeau de Noël pour son fiancé. Philippe essaie un pull vert taille M qu'elle a choisi pour son amoureux : "ça ne va pas, il faut du L", juge-t-elle. Quinze minutes plus tard, après avoir fait essayer plusieurs articles au Shoppenboy, elle repart avec un col roulé marron taille L.

"On devrait le faire dans tous les magasins!", propose une jeune femme, alors que les "Shoppenboys" exécutent quelques pas de danse presque lascive sur le rythme endiablé de "Hot Stuff" (Donna Summer), un des morceaux du film "The full monty".

Vincent, la quarantaine, observe le manège : "est-ce qu'il y a un Celio pour femme ?"

Par Bertille OSSEY-WOISARD

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.