Tourisme : hausse du nombre de visiteurs étrangers l'été dernier

La France a accueilli davantage de visiteurs internationaux l'été dernier, mais ses ressortissants sont aussi plus partis à l'étranger, limitant à +0,8 % la progression de la fréquentation touristique dans l'Hexagone, selon des données provisoires communiquées mercredi par le gouvernement.


La Tour Eiffel, à Paris

« Les chiffres sont globalement bons, et ils sont même excellents s'agissant de la clientèle étrangère. La fréquentation sur les huit premiers mois de l'année progresse de 2,3 % » si l'on cumule les touristes étrangers et français, résume à l'AFP Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État au quai d'Orsay chargé du Tourisme.

Dans un secteur de plus en plus concurrentiel, il estime que la France - première destination touristique mondiale - « tire son épingle du jeu. On espère dépasser les 90 millions de visiteurs étrangers en 2018 », alors que 2017 avait déjà connu une fréquentation record de 87 millions.

Pour juillet et août, toutes clientèles confondues, les nuitées enregistrées dans les hébergements collectifs français (hôtels, campings, villages-vacances, résidences de tourisme, etc.) atteignent 337,8 millions, en hausse de 0,8 %. Si les nuitées des visiteurs étrangers progressent de 5,3 %, celles de la clientèle française (majoritaire en nombre) sont en baisse de 1,2 %, le mois de juillet se repliant même de 3,8 % - en raison entre autres d'un décalage des départs en vacances dû à la Coupe du monde de football - avant un redressement de +0,9 % en août.

« La clientèle française est plus partie à l'étranger, et a donc été moins présente sur le territoire national », indique Jean-Baptiste Lemoyne, mettant notamment en avant le grand retour cet été de la Tunisie, destination délaissée par les touristes français après les attentats de 2015 et qui avaient alors fait de l'Hexagone une « valeur refuge ».

Quant à la progression des arrivées de touristes étrangers, si elle constitue une bonne nouvelle, « il faut anticiper des phénomènes de congestion » des sites les plus courus, estime le secrétaire d'État.

L'Europe a apporté le plus gros contingent de touristes dans l'Hexagone l'été dernier, avec 37 millions de nuitées, le Royaume-Uni étant le « premier émetteur » à destination de la France. Les Américains ont généré 9,7 millions de nuitées, et l'Asie 8,9 millions, soit une progression de 9,1 %.

Concernant les sommes dépensées par les touristes étrangers lors de leur séjour en France, elles sont en augmentation de 10,7 %. L'objectif du gouvernement est, d'ici à 2020, « de dépasser 60 milliards d'euros de recettes au total », contre 53 milliards en 2017. Il vise également, à cet horizon, les 100 millions de visiteurs étrangers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

HôtellerieTourismeArt de vivre - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER