×
Par
AFP
Publié le
27 mars 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Travail forcé des Ouïghours: Zara pourra finalement agrandir un magasin de Bordeaux

Par
AFP
Publié le
27 mars 2022

© 2022 AFP - Zara France pourra finalement procéder à l'extension d'un magasin à Bordeaux, après se l'être vu refuser par une commission administrative locale qui invoquait une enquête en cours sur le possible recours au travail forcé des Ouïghours en Chine par la maison mère de la marque.


Intérieur du magasin Zara de la rue de Rivoli à Paris - Inditex



La Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) a publié vendredi sur son site un avis favorable au doublement de la surface du magasin situé dans le centre de Bordeaux, rue Sainte-Catherine.

En novembre, la commission départementale d'aménagement commercial (CDAC), chargée d'examiner la requête, avait émis un "avis défavorable" au projet, invoquant l'existence d'une enquête judiciaire en cours sur des soupçons de recours au travail forcé de Ouïghours en Chine par les sous-traitants d'Inditex (Zara, Bershka, Massimo Dutti).

"C'est une décision politique que nous assumons. Nous avons voulu donner un signal fort en refusant l'agrandissement de magasins qui ne maîtrisent pas suffisamment leurs sous-traitants", avait alors souligné l'élu Alain Garnier, qui représentait la Métropole à cette commission.

Zara France avait fait appel auprès de la CNAC.

L'enquête, ouverte fin juin par le pôle "Crimes contre l'humanité" du parquet national antiterroriste, se fonde sur une plainte déposée en avril par l'association anticorruption Sherpa, le collectif Ethique sur l'étiquette, l'Institut ouïghour d'Europe (IODE) et une Ouïghoure ayant été internée dans la province du Xinjiang (nord-ouest).

S'appuyant sur un rapport publié en mars 2020 par l'ONG australienne ASPI (Australian Strategic Policy Institute), les associations reprochent à Uniqlo France, Inditex (Zara, Bershka, Massimo Duti), SMCP (Sandro, Maje, de Fursac...) et au chausseur Skechers de commercialiser des produits fabriqués en totalité, ou en partie, dans des usines où des Ouïghours sont soumis au travail forcé.

Paris, 26 mars 2022 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.