Vicomte A. : le nouveau propriétaire dévoile ses ambitions

Vicomte A. commence à reprendre son rythme de croisière. La marque aux polos colorés fondée en 2005 et incarnée par Arthur de Soultrait, jeune vicomte mondain-fêtard, avait connu un succès fulgurant avant d’annoncer son dépôt de bilan en juin 2016. Depuis sa reprise par Allure Saint-Honoré fin septembre 2016 et le départ du fondateur de la marque en mars 2017, une nouvelle équipe a pris les commandes. Arnaud Monnier, directeur marketing, communication et retail, et Gideon Day, directeur artistique, ont rejoint l’entreprise française désormais entre les mains de Pierre-Louis Le Faou.


Collection été 2018 de Vicomte A. - Delloye

« Durant les quinze mois qui ont suivi la reprise, nous avons dû travailler en profondeur sur les bases de l’entreprise. Cela demande du temps comme après tous les plans de cession. Nous avons dû à la fois retrouver la confiance de nos partenaires mais aussi rétablir la confiance en interne puisque tout le monde avait été chahuté. Maintenant, nous y voyons plus clair et nous pouvons davantage nous projeter », explique Pierre-Louis Le Faou.

En janvier, la griffe a présenté la collection automne-hiver 2018/19 créée par Gideon Day. Afin d’offrir une gamme plus complète, le nombre de pièces à manches a été multiplié par trois. On y trouve notamment des cabans, des manteaux, des doudounes et des vestes.

Côté distribution, la griffe compte huit magasins en propre, un en affiliation et deux avec des partenaires monomarques. L’ouverture d’un flagship parisien reste l’un ses principaux objectifs retail, dans l’idéal pour cette année. La marque est également vendue par plus de 200 multimarques en France et dans plusieurs grands magasins. En parallèle, au début de l’année, deux nouveaux sites internet ont vu le jour : un BtoC avec son e-shop et un BtoB.


Gideon Day, directeur artistique de Vicomte A. - DR

La direction souhaite en outre relancer l’export. Au Japon, elle est en train de changer de distributeur. Trois nouveaux corners y seront inaugurés cette année dans des grands magasins : un au premier semestre, les deux autres au second semestre, ce qui portera à neuf le nombre de corners dans le pays. Pour Pierre-Louis Le Faou, ce marché demeure prioritaire : « Réussir au Japon est une carte de visite pour l’Asie. Nous portons une attention particulière à ce marché qui reste friand de marques françaises ». Par ailleurs, Vicomte A. se déploie au Moyen-Orient, dans les DOM-TOM et en Afrique francophone.

En 2017, la marque a réalisé un chiffre d’affaires légèrement inférieur à 12 millions d’euros. « L’exercice précédent avait atteint 13,5 millions d’euros. Nous avons réussi à limiter les dégâts en absorbant la collection qui était déjà dans les tuyaux quand nous avons repris la marque et en assumant les retards de livraison qui se sont multipliés. Nous avons aussi assaini le retail et le wholesale », précise Pierre-Louis Le Faou.

Pour accompagner cette nouvelle étape dans le développement de la marque, un plan média sera dévoilé à partir de l’automne prochain à travers de l'affichage ainsi que des campagnes presse et digitale. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER