×
Par
AFP
Publié le
3 nov. 2005
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Adidas : augmentation de capital de 640 M EUR pour financer rachat Reebok

Par
AFP
Publié le
3 nov. 2005

FRANCFORT (Allemagne), 3 nov 2005 (AFP) - Le numéro deux mondial des équipements sportifs, l'allemand Adidas-Salomon, a annoncé jeudi le lancement d'une augmentation de capital d'environ 640 millions d'euros, qui va lui permettre de financer le rachat de Reebok.


Baskets Adidas et Reebok dans un magasin d'Oldenburg
Photo : David Hecker

Adidas-Salomon compte émettre environ 4,5 millions d'actions nouvelles et aura recours à une procédure de placement accéléré, précise-t-il dans un communiqué.

Ce montant représente presque 10% du capital d'Adidas, selon le communiqué.

La fixation du prix de ces actions nouvelles et leur allocation sont prévues pour le 4 novembre, est-il encore précisé.

Le rachat de Reebok doit être finalisé au premier semestre 2006. L'acquisition du numéro trois mondial va permettre à Adidas d'augmenter sa part de marché aux Etats-Unis et de talonner le numéro un Nike.

Adidas a relevé jeudi ses objectifs pour 2005 après un solide troisième trimestre, tiré par le marché américain et l'Asie.

Il a enregistré une hausse de 9% de son chiffre d'affaires de juillet à septembre, à 1,924 milliard d'euros contre 1,758 milliard d'euros, et de 20% de son bénéfice net, à 215 millions d'euros contre 179 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.