×
Publié le
7 nov. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bangladesh: le salaire minimum pourrait augmenter de 76 %

Publié le
7 nov. 2013

Une commission tripartite a voté pour une hausse de 76 % du salaire minimum au Bangladesh. Hausse qui le ferait passer de 38 à 67 dollars, tout en demeurant l’un des plus faibles du monde. Une "décision émotionnelle dénuée de réalisme" pour le représentant local des entrepreneurs.

Manifestation d'ouvriers du textile devant un bâtiment public le 4 novembre 2013 - AFP


Représentants du gouvernement, du patronat et des syndicats s’étaient réunis afin de trouver un terrain d'entente. Une suite de l’effondrement du Rana Plaza au printemps dernier, qui avait tué 1 200 ouvriers textile, suscitant l’indignation internationale et provoquant de nombreuses manifestations au Bangladesh.

La hausse doit encore pour l’heure être validée par le gouvernement. Mais les autorités avaient validé sans réserve les accords sociaux de 2006 et 2010, comme le rappelle Channel New Asia.

Représentant des entrepreneurs, Arshad Jamal Dipu a immédiatement souligné l’absence de bien-fondé de cette décision. "Ceci va entacher notre compétitivité", a-t-il fait savoir.

Représentant des syndicats, Sirajul Islam Rony a pour sa part souligné que cette hausse est loin des 102 dollars réclamés, et que le salaire minimum allait demeurer l’un des plus bas en vigueur sur le marché mondial.

Malgré cela, le président de l’association des fabricants et exportateurs d’habillement (BGMEA) juge cette hausse suicidaire. Atiqul Islam a ainsi menacé le gouvernement de purement fermer les usines textile du pays, qui ne seraient plus en mesure de faire face à la concurrence. Une menace peu anodine dans un pays où le textile représente 80 % des exportations et 3 millions d’emplois.

Le Bangladesh est le premier exportateur mondial d’habillement derrière la Chine, dont il a su capter l’abandon progressif des productions d’entrée de gamme. Evolution qui avait, ironiquement, été amenée par les hausses de salaires décidées par Pékin.

Sur les six premiers mois de l’année, l’Europe a dopé de 6 % ses importations bangladaises d’habillement, avec 5,176 milliards d’euros de marchandises.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com