×
Auteur :
Publié le
23 janv. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bread & Butter annonce une légère hausse de la fréquentation

Auteur :
Publié le
23 janv. 2012

Le Bread & Butter, qui a fermé ses portes vendredi 20 janvier, a connu une édition très nordique, de l’avis des nombreux exposants interrogés. "En deux jours, j’ai vu les grands comptes et les grands détaillants français", commente, satisfait, Michel Guth, en charge de Sebago et de Caterpillar. "J’ai tout de même l’impression qu’il y a moins d’acheteurs d’Europe du Sud. Je pense que les Français étaient bien moins nombreux", estime pour sa part Stéphane Vasseur chez Freeman T. Porter.


Le Bread & Butter au premier jour - Photo: DR


La société organisatrice parle elle de la meilleure édition depuis le retour à Berlin en juillet 2009 et confirme avoir envoyé au préalable plus de 92000 tickets d'entrée à un public professionnel. La fréquentation sur un an est officiellement en hausse de 3,5% et ce surtout grâce aux acheteurs venus de Scandinavie, d’Autriche et de Suisse. Le nombre de visiteurs français et britanniques est stable. Les acheteurs ont certes vu leurs fournisseurs habituels, mais ont parfois regretté le manque de nouveautés. "Je pouvais circuler les yeux fermés, les mêmes marques aux mêmes places", résume un acheteur. "Le travail des marques est de nous épater et de nous surprendre. Et elles ne font pas toutes leur job", déplore Jacques Vuillermet, qui gère une vingtaine de magasins multimarques et franchisés dans le Sud Est. "De nombreuses marques nous parlent de franchise. Or c’est un salon pour les multimarques et non pas un rendez-vous de la franchise", ajoute Philippe Commault de Kaki Crazy.

Le salon du denim, du street et de la mode urbaine a créé trois nouveaux secteurs pour justement accueillir davantage de collections et des marques de plus petite taille. A Berlin, de plus, le visiteur peut parfois passer trop de temps dans les shuttles et les transports en commun. Face à la création de nouvelles manifestations, avec Show & Order, Ethical Fashion Show ou The Gallery, Karl Heinz-Müller, co-fondateur du Bread & Butter, exprime même sa crainte que le visiteur ne sache pas toujours où trouver ce qu’il recherche. "En trois jours, Berlin n’est pas faisable. Les rendez-vous devraient davantage s’étaler, par exemple de mardi à samedi, sur 5 jours. Berlin a besoin d’une véritable semaine de la mode", plaide désormais Karl-Heinz Müller.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Mode
denim
Salons