×
Publié le
26 oct. 2010
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Carnet de Vol ouvre à Lyon et lance le e-commerce

Publié le
26 oct. 2010

Depuis longtemps, Olivier Chassagny, directeur général de Carnet de Vol, souhaitait implanter l'enseigne de prêt-à-porter masculin à Lyon, dont elle a toujours été absente. Ce sera chose faite le 11 novembre prochain. Carnet de Vol s'installe en succursale sur 150 m² dans le centre commercial de la Part-Dieu, à la place d'Oxbow.

C'est un format supérieur à ce que Carnet de Vol ouvre habituellement, souligne le dirigeant (entre 80 et 100 m², ndlr). Mais Lyon mérite bien cela!". Une grosse campagne de publicité, avec panneaux de bus et radio NRJ est prévue pour cette ouverture. Carnet de Vol compte à ce jour 64 points de vente en France, dont 40 succursales et 24 affiliés. Viennent par exemple d'ouvrir des unités à Vannes, Béziers (dans le centre Polygone), Compiègne, Antibes. Une implantation à Nimes-Costières est prévue début décembre. "Notre objectif d'ouverture est de dix boutiques par an environ, souligne Olivier Chassagny. Mais nous ne rechignons pas à fermer certains points de vente quand ils ne correspondent pas en termes de taille et/ou de lieu d'implantation à notre stratégie". Ont ainsi fermé des unités à Mulhouse et Belfort, ainsi qu'à Toulouse-Purpan. Mais Carnet de Vol a ouvert à Toulouse-Blagnac.

Carnet de Mode
Un point de vente Carnet de Vol
L'enseigne essaie aussi, quand c'est possible, d'agrandir ses meilleurs magasins. Ce fut le cas dans le centre commercial Cap 3000 à Saint Laurent du Var. "Nous en avons doublé la surface en prenant sur Grand Optical. Il est vrai que nous atteignons dans cette unité un chiffre d'affaires de 15 000 euros le m²". Plusieurs magasins viennent aussi d'être rénovés pour bénéficier du concept élaboré par l'agence Design Day mixant tradition et modernité.

Carnet de Vol vient aussi de lancer son site de e-commerce. "C'est une initiative importante dans la mesure où notre cible, les hommes urbains de 30 à 40 ans, utilisent beaucoup internet. Nous avons même deux pages sur Facebook. L'une institutionnelle et l'autre plus personnelle", explique Olivier Chassagny. Le site internet est, de plus, en trois langues: français, anglais et italien. Dans cette dernière langue parce que Carnet de Vol est présente dans la Péninsule, avec une quinzaine d'unités. "Mais nous n'allons pas plus loin pour l'instant", souligne Olivier Chassagny. Elle teste en revanche des corners dans plusieurs magasins Coin dans ce pays. Carnet de Vol est aussi... italien puisque propriété, comme Rica Lewis, du groupe Gruppo Industria Moda, détenu par la famille Riorda.

L'enseigne n'a pas eu à se plaindre l'an dernier de cette stratégie. Elle a enregistré sur 2009 un chiffre d'affaires en comparable de +1 %, à 30 millions d'euros HT, "alors que le marché faisait, selon l'Institut Français de la Mode, -7 %", souligne Olivier Chassagny. Sur 2010, Carnet de Vol est un peu en retrait par rapport au marché avec une stabilité en comparable, contre +2 % à fin septembre pour le marché masculin selon l'IFM. Mais Olivier Chassagny table quand même sur un chiffre d'affaires global 2010 de 33 millions d'euros. Il admet ainsi une plus grande tension sur les prix. "Beaucoup d'enseignes ont baissé leurs prix, souligne le directeur général. Personnellement, nous entendons rester sur notre positionnement". Pour conforter encore cette image plutôt moyen haut de gamme, le directeur général de Carnet de Vol aimerait ouvrir un magasin référence dans Paris intra muros, si possible dans le Marais. "Mais je suis prudent sur les investissements, souligne-t-il. Nous ne dépenserons pas des fortunes".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com