×
Publié le
8 juil. 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cosmo portée par une nouvelle dynamique

Publié le
8 juil. 2009

Il y a du nouveau chez Cosmo. La marque de chaussures née en 1988 sous l’impulsion des équipes de San Marina et passée sous le contrôle de Vivarte en 2000, revoit depuis 1 an l’ensemble de ses leviers d’action. Parc fournisseurs, réseau commercial, positionnement, collections… Tous les ingrédients sont réunis pour procéder au réveil de cette « belle endormie » comme l'a baptisée Axelle Mathery, directrice de la marque.

Un poste qui a vu le jour il y a tout juste un an et qui appuie la séparation de Cosmo et de San Marina. Cosmo dispose désormais, en plus d’une direction dédiée, de ses propres bureaux et showrooms à Paris, dans le XVe arrondissement.

Cosmo
Cosmo collection automne-hiver 2009/2010

Une ouverture aux grands magasins et à l’international

Riche de vingt-quatre griffes, « Vivarte a vraiment voulu donner sa chance à cette petite marque un peu isolée », raconte Axelle Mathery qui démarche pour la première fois de l’histoire de Cosmo les grands magasins.

Aux treize magasins Cosmo en propre (petit à petit relookés) et aux vingt-et-un corners situés au sein des points de vente San Marina – malgré la séparation de deux enseignes, ces derniers engendrent 50 % du chiffre et restent donc sous observation pour évaluer ceux qui seront conservés –, s’ajoutent dès cet été des espaces au Printemps (Rennes, Deauville et Haussmann) et aux Galeries Lafayette (Haussmann, Montparnasse, Perpignan, Strastbourg, Montpellier).

Cosmo
Cosmo collection automne-hiver 2009/2010


« La machine est lancée. D’autres grands magasins enrichiront le parc au fil des saisons », continue la dirigeante. D’ailleurs, pour l’été 2010, Cosmo fait ses premiers pas hors des frontières hexagonales en intégrant Saks (5th avenue) et Fenwick (Bond Street), très « intéressants » notamment en termes d’image pour la marque française.

A noter aussi la refonte du site Internet www.cosmo-paris.com qui deviendra marchand d'ici à septembre. Les nouvelles pistes stratégiques sont nombreuses mais Cosmo tient tout de même à garder le contrôle. Pas d’ouvertures pour le moment aux franchises et aux multimarques malgré des sollicitations, note Axelle Mathery.


Un produit chouchouté

Avec un prix moyen de 90 euros l’été, et de 136 euros l’hiver, Cosmo se targue d’avoir un rapport/qualité prix exceptionnel. « Nous avons retravaillé notre parc fournisseurs, abandonné le PVC et concevons des modèles 100% cuir. La fabrication, elle, est européenne (Italie et Espagne) ou brésilienne».

Cosmo
Cosmo collection automne-hiver 2009/2010

Bénéficiaire d’une récente clarification de l’offre, la collection – en moyenne 200 références – gravite autour de quatre thèmes : Cosmo Chic, pour un quotidien urbain avec une largeur et une hauteur de talon très fonctionnelle ; Cosmo Trend, résolument mode, qui joue à souhait la carte de la créativité ; Cosmo Glam pour le soir avec un pléthore de satin, de paillettes et des insertions de bijoux, de strass, de sequins, de perles ; et Cosmo Jean pour un porté détente et décontracté, le week-end.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com