×
Publié le
17 janv. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Danamé, le bijou s’invite dans le prêt-à-porter

Publié le
17 janv. 2017

Mariée au célèbre diamantaire André Messika, fondateur de la maison de joaillerie Messika, la créatrice et ancienne mannequin Dana Stinea ouvre un autre pan de l’entreprise familiale en s’intéressant au prêt-à-porter et au bijou.



Inspirée par la culture du tatouage, toutes origines confondues – de l’Océanie au Japon en passant par le Maroc ou l’Inde -, la créatrice réfléchit il y a deux ans à l’élaboration d’une marque qui puisse associer le bijou au prêt-à-porter.

« Je suis née en Roumanie et depuis toujours, je suis fascinée par le travail de broderie, des blouses que je porte depuis toute petite au travail, de la broderie à la main que j’ai découverte pendant mes nombreux voyages en Inde », explique-t-elle. « De là est née cette première collection Danamé, utilisant le savoir-faire des brodeuses indiennes dans une vision haute couture de la mode. »

Fabriquée intégralement dans la région de Bombay, la première collection Danamé décline 15 tops conçus comme des vêtements seconde peau, réalisés en soie et intégrant des modèles de dessins allant du dragon au gladiateur, en passant par l’Himalaya ou les personnages et animaux mystiques chers à la créatrice. Toutes les pièces sont brodées de pierres et sequins.

Positionnée très haut de gamme - les pièces se vendent entre 350 et 750 euros selon la taille des broderies -, la marque Danamé, aujourd’hui soutenue par André Messika et plusieurs actionnaires privés, propose également le sur-mesure à la demande et entend séduire toutes les femmes. A moyen terme, la marque devrait étendre sa collection à d’autres pièces du vestiaire féminin : pantalon, jupe, veste, robe…

En termes de stratégie commerciale, Dana Stinea-Messika lance ses premières pièces (collection printemps-été 2017) d’abord exclusivement sur Internet via son e-shop www.daname.fr, puis dans une sélection de multimarques et grands magasins en visant d’abord le marché français, européen, le Moyen-Orient ensuite, puis l’Asie et les Etats-Unis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com