×
Auteur :
Publié le
20 juin 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Eveden Huit : trois repreneurs en lice

Auteur :
Publié le
20 juin 2016

Eveden Huit, en redressement judiciaire depuis début avril, devrait connaître à la fin du mois son sort. Selon le quotidien Ouest-France, trois offres de reprise ont été formulées auprès du tribunal de commerce de Rennes.

Huit, la marque est née en 1968 à Rennes.


Mais aucune offre ne reprend la totalité des 85 salariés, bien au contraire. Jean-René Ferrer, actuel directeur du site d’Ile-et-Vilaine, en reprendrait 18 seulement. Trendy Capital, qui possède plusieurs marques de vêtements de nuit dont Canat, 35. Enfin, Pierre Stulzman, dont le père avait déjà repris en 1981 la marque bretonne de lingerie et de balnéaire à la barre d’un tribunal, 65, mais son plan de financement n'est pas assuré, selon le quotidien de l'Ouest.

L'entreprise Huit, créée en 1968 à Rennes, avait connu de premières difficultés en 2010. Après un dépôt de bilan, elle avait été rachetée par la société britannique Eveden, spécialiste de la lingerie grande taille. L'opération s'était alors accompagnée d'une quarantaine de licenciements.

Depuis, le site rennais, devenu en mai 2012 propriété du groupe japonais Wacoal, lors du rachat par ce dernier d'Eveden, a toujours eu du mal à relancer son activité.

Malgré la « belle notoriété » de la marque et « le soutien de l'actionnaire, qui a toujours assumé ses responsabilités, le chiffre d'affaires n'a jamais réussi à atteindre les espérances », reconnaît Patrick Bordessoule, qui dirige l'entreprise depuis janvier dernier.

En 2015, l'entreprise a ainsi affiché une perte de 2 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 6,2 millions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com