×
Publié le
12 déc. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gap veut s'imposer en Arabie Saoudite

Publié le
12 déc. 2007

D’ici à deux semaines, cinq franchises Gap devraient s’ouvrir en Arabie Saoudite - deux à Riyadh, deux à Jeddah, et une à Dammam. Le contrat de franchise a été passé avec Fawaz Abdulaziz Al Hokair, un spécialiste saoudien qui gère d’autres enseignes dans la péninsule arabique.


Gap collection automne-hiver 2007/2008

C’est sans grande surprise que Gap s’y développe avec vigueur puisque le groupe américain avait programmé, en juin dernier, l’ouverture d’une centaine de franchises Gap (80) et Banana Republic (20) en Arabie Saoudite et en Turquie d’ici à 2012.

« L'Arabie Saoudite et la Turquie sont des marchés prioritaires dans notre stratégie de développement international, expliquait en juin dernier Ron Young, le vice-président de Gap Inc., en charge du développement stratégique de l’entreprise à l’international. Ces pays sont en pleine croissance et les marques de notre groupe y sont reconnues et très appréciées des consommateurs. »

Fawaz Abdulaziz Al Hokair sera donc le franchisé de Gap. Sa réputation de spécialiste de la franchise dans l’habillement n’est plus à faire. En Arabie Saoudite, il est notamment propriétaire des franchises Zara, Celio, Massimo Dutti, Promod ou Marks & Spencer.

Gap Inc. fait donc son entrée en Arabie Saoudite via un accord de franchise. Ce procédé est un classique du groupe qui préfère passer par la franchise avant de se développer en propre en terre inconnue. De quoi tester indirectement Bahreïn, Indonésie, Koweït, Malaisie, Sultanat d’Oman, Qatar, Singapour, Corée du Sud, Emirats arabes unis... Des contrées en pleine envolée économique et marchande.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com