×
Publié le
20 juin 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gat Rimon se structure en investissant un nouveau siège parisien

Publié le
20 juin 2012

Gat Rimon a pris son envol. La jeune marque avait doucement structuré son organisation depuis son lancement en 2004, mais elle a cette fois passé un cap. Sur le segment du moyen de gamme féminin, la griffe lancée par les trois associées Stéfanie Mardokh, Cynthia Pariente et Yaël Benhinhi a réussi à se faire un nom et une clientèle. Pour croître sainement, Gat Rimon devait se doter d'un vrai siège, les activités commerciales et stylistiques étant jusqu'alors physiquement séparées.


Gat Rimon automne-hiver 2012/2013.

Depuis quelques semaines, la marque s'est donc installée dans une surface de près de 400 mètres carrés dans le IIème arrondissement de Paris, entre rue Richelieu et rue Rameau. "Tout est enfin en un seul et même lieu qui soit à la hauteur, se réjouit Cynthia Pariente. Nous avons déjà installé le showroom pour les premières visites, ne reste plus que le studio de création qui doit emménager à la fin du mois de juin".

Des équipes qui ont considérablement fait grandir les collections, pour atteindre aujourd'hui une centaine de pièces par saison, soit une progression d'environ 20% répétée plusieurs fois. Côté positionnement, la marque a trouvé son créneau: une mode créative moyen de gamme qui se positionne en entrée de gamme de multimarques recensant également des noms comme Iro, Ba&sh ou Swildens.

Désormais vendue par 200 points de vente à travers le monde et sur sa propre e-boutique depuis fin 2011, Gat Rimon est passé d'un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros en 2010 à 3 millions l'an dernier. Mais pas d'emballement pour 2012, Cynthia Pariente estime que, dans le contexte actuel, "une consolidation de ces résultats sera déjà très satisfaisante" pour 2012. Même prudence côté retail: évoqué plusieurs fois déjà, le projet d'une boutique devra venir en son temps et surtout pas sans coup de cœur.

La griffe réalise aujourd'hui 65% de ses ventes à l'export, principalement en Asie, au Danemark, en Angleterre, en Russie, ou encore au Moyen-Orient. Déjà présente en Espagne, la marque devrait toutefois y accélérer puisqu'elle vient de passer un accord avec un agent très implanté. Un partenariat a également vu le jour sur le territoire australien, et les associées réfléchissent à une possibilité similaire aux États-Unis. "Les USA ne représentent que 2% de notre chiffre d'affaires, ce qui est trop peu. Nous avons été contactées lors du dernier salon Coterie où nous étions présentes, mais nous sommes toujours en phase de réflexion", explique Cynthia Pariente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com