×
Publié le
23 nov. 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jérôme Dreyfuss s’adresse à l’homme avec Monsieur Dreyfuss

Publié le
23 nov. 2011

Prochainement, Jérôme Dreyfuss inaugurera un magasin d’une centaine de mètres carrés rue Jacob dans le VIème arrondissement parisien, en face de sa boutique historique. Ce nouvel espace, plus spacieux, va prendre le relais de la boutique de la rue de l'Echaudé qui fermera ses portes cet hiver. La marque devrait ainsi gagner en visibilité d'autant qu'elle s’est aussi installée sur 30 mètres carrés dans les jardins du Palais Royal, dans le Ier arrondissement, et recherche un emplacement sur Londres. Dans ces espaces, le créateur, spécialiste du cuir, va proposer ses sacs pour femmes qui ont fait sa renommée, mais aussi ses futures créations pour l’homme et sa collection de vestes féminines.

Jérôme Dreyfuss
Le modèle Pedro, de Monsieur Dreyfuss - Photo Jérôme Dreyfuss

En effet, au printemps prochain la ligne Monsieur Dreyfuss va entrer en magasins. Quatre modèles destinés à une clientèle masculine. "Depuis quelques temps, j’ai des amis qui viennent d’horizons très différents et qui me demandent de réaliser des sacs pour homme. Je me suis inspiré de l’éclectisme de ces personnes pour réaliser ces pièces. L’idée est aussi venue de l’analyse des comportements d’achats. Alors qu’en Europe, les hommes achètent peut-être plus difficilement un sac, aux États-Unis, nous avions déjà une clientèle masculine qui entrait en boutique et achetait des sacs mixtes. C’est aussi pour ces clients que j’ai créé Monsieur Dreyfuss".

Quatre pièces constituent cette première proposition à partir de 550 euros. On découvre un sac polochon, baptisé Diego, qui existe en tailles moyenne et large, un grand cabas, nommé Franky et Pedro, un cabas nord-sud avec des rangements pour ordinateur portable ou tablette numérique. Enfin, l’offre est complétée par Bandit, une banane, ainsi que par une palette d’accessoires: pochettes, étui pour tablette numérique, portefeuille et portemonnaie. "Pour la distribution, je donne l’exclusivité à nos boutiques sur Paris, précise Jérôme Dreyfuss. Aux États-Unis les modèles seront disponibles chez Barneys. Grâce à leur finesse d’analyse des ventes, cela va nous permettre de valider des éléments comme la clientèle correspondant à chaque modèle de sac. Et pour la seconde collection, la ligne va compter une dizaine de pièces".

Chez la femme, l’homme ne s’arrête pas non plus. Il prévoit d’enrichir sa collection de vestes qui semble trouver sa clientèle après deux saisons. Celle-ci va passer de quatre à huit pièces, mais Jérôme Dreyfuss ne prévoit pour l’instant pas de lancer des modèles masculins. Mais pour continuer de séduire les clients de ses cinq boutiques (2 à Taipei, 2 à Paris, 1 à New York) et les quelques 300 multimarques qui proposent ses modèles, il explore en revanche de nouveaux horizons. Il prépare actuellement, avec un spécialiste italien, le développement de modèles en toile téflon. Une incartade en dehors de l’univers du cuir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com