×
Publié le
28 juin 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kulte à l’aube d’un nouveau défi

Publié le
28 juin 2012

La barre de la dizaine est atteinte. Avec son ouverture sur 110 mètres carrés à Bordeaux, Kulte s’est offert sa dixième boutique. Celle-ci, la plus grande de son réseau, s’installe dans le quartier Saint-Pierre, au numéro 65 de la rue de Pas Saint Georges à proximité de Carhartt, WeSC ou encore des multilmarques Le Rayon frais et Graduate. Elle propose dans un univers mélangeant bois et acier, ses collections masculines et féminines.

"Nous avons réalisé un gros travail de repositionnement de la marque depuis que nous l'avons reprise en 2006, explique Matthieu Gamet, directeur général de la société marseillaise. Déjà à l’époque, on vivait un essoufflement du multimarques. Et globalement la conjoncture est allée dans ce sens. Nous avons donc fait table rase du réseau multimarques qui atteignait 150 points de vente pour repartir à zéro en visant un développement de nos boutiques".


La boutique Kulte de Bordeaux est la plus spacieuse du réseau de la marque. Photos Kulte


La marque, indépendante, se constitue peu à peu un réseau tout en travaillant sur son équilibre financier. Elle compte aujourd’hui 10 boutiques dont deux à Paris, mais aussi à Aix-en–Provence, Lyon, Montpellier, Avignon, Marseille, le très touristique village provençal de Lourmarin et à Athènes en Grèce avec un partenaire en commission affiliation. Elle s’appuie aussi sur une quinzaine de corners en magasins, notamment au Citadium à Paris ou dans le réseau Core Zone dans le sud de la France, et une dizaine de points de vente multimarques ainsi qu’une présence chez 5 pure players du net.

"Nous avons autofinancé les ouvertures. Nous voulons tirer les bénéfices de nos investissements et gérer ces dix boutiques au mieux, précise le dirigeant. Nous sommes arrivés à un stade où nous avons utilisé nos capacités d’investissement. Mais nous ne voulons pas détruire l’image que nous avons construite auprès de fidèles, notamment via notre magazine, nos compilations et les expositions dans les boutiques, en risquant une distribution trop large et non maîtrisée. Par contre, une présence chez des acteurs comme Zalando, où se trouvent déjà une marque comme Fred Perry, pourrait être intéressante".
La marque affiche un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros sur 2011 mais surtout elle explique avoir atteint l’équilibre.

Pour 2012, Matthieu Gamet table sur une croissance de 30% de ses ventes, majoritairement réalisées sur la France. "Cela signifie que nous avons des marges de progression intéressantes. Avec notre partenaire en Grèce, qui connaît très bien la marque, cela se passe très bien et il nous dit qu’il est possible d’ouvrir une autre boutique. Nous regardons de près comment développer un concept de franchise dans les grandes villes européennes".
La marque pourrait aussi exploiter cette solution dans les grandes villes françaises où elle n’est pas encore présente. Et évoque des premiers contacts sur Nantes et Orléans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com