×
Publicités
Publié le
22 avr. 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'organisation du luxe italien Altagamma lance sa révolution avec le nouveau président Andrea Illy

Publié le
22 avr. 2013

Altagamma lance sa révolution. La fondation, qui réunit les entreprises du luxe en Italie, a lancé un processus de profonds changements, qui concerne sa gouvernance et sa mission. "Après avoir célébré ses vingt ans d’existence, Fondazione Altagamma repart avec une nouvelle direction et d’ambitieux projets pour le futur", annonce-t-elle dans un communiqué.

Réunis en assemblée, les délégués des 76 entreprises qui composent l’association ont élu comme nouveau président Andrea Illy, le PDG de Illycaffè (leader du café haut de gamme en Italie), qui succède à Claudio Luti, qui dirige l’entreprise de mobilier design Kartell.

Elu à la tête de Altagamma pour trois ans en juin 2012, ce dernier a dû laisser sa charge de président car occupé depuis octobre aussi par la présidence de Cosmit, l’organisateur du Salon du Meuble de Milan.

Andrea Illy


Les changements au sein de Altagamma concernent d’abord le comité de Présidence, qui regroupe les vice-présidents. Ce comité a été élargi passant de deux à six membres. Chacun de ces six vice-présidents se voit confier une compétence sur un secteur particulier ou sur une thématique transversale, qu’il sera chargé de suivre de près.

Le conseil d’administration a quant à lui été restreint de 25 à 16 membres. Il sera épaulé par un "Conseil stratégique" chargé de se réunir quatre fois par an pour définir les lignes générales de la stratégie de la Fondation. Ce nouvel organisme a pour mission de fournir des éléments de vision et de projets aux entrepreneurs d’Altagamma.

La vision stratégique pour les trois prochaines années est centrée sur la consolidation du profil institutionnel de la Fondation, souligne cette dernière. L’objectif étant d’améliorer la compétitivité du système haut de gamme en Italie. Dans ce cadre, les entreprises du luxe souhaitent s’activer pour mettre en place un partenariat public/privé entre le gouvernement et Altagamma.

Le but de ce partenariat est de démontrer, analyses numériques et factuelles à la main, que les secteurs du haut de gamme italien sont les "moteurs" des exportations et de la valeur ajoutée et qu’ils génèrent des retombées positives sur tout le reste de l’industrie, rappelle l’association.

Dernier défi: la relance de Milan. "Une série de causes d’origines diverses a provoqué la crise du mécanisme de la Mode à Milan. Face à cette faiblesse croissante se sont renforcées les attaques des concurrents, tels Londres et New York, tandis que Paris, qui était déjà leader, a creusé ultérieurement son avance par rapport à la capitale lombarde", analyse Altagamma dans un document.

L’association du luxe italien s’engage donc à œuvrer pour la relance de Milan dans les secteurs de la mode, du design et de l’alimentaire "à travers des formules innovantes". Parmi ses priorités: la valorisation de la grande galerie marchande Vittorio Emanuele près du Dôme, la création à Milan du Musée Altagamma, un programme de collaborations avec l’Exposition universelle de 2015 et une campagne de communication pour renforcer la "Collness" de Milan.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com