×
Publié le
20 févr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Merci vers Londres, sous l'impulsion d'un nouveau directeur général

Publié le
20 févr. 2014

Si les gestionnaires changent, la gestion elle se poursuit sur la même ligne. C'est le message que les nouveaux propriétaires de Merci et, depuis peu également, le nouveau directeur général veulent faire passer. Cette continuité est donc désormais exercée par un nouveau directeur général, Frédéric Dupuis, arrivé en décembre ; et le projet d'une boutique londonienne se poursuit et se dessine de plus en plus nettement pour le concept-store mode et déco.

La cour du magasin Merci, boulevard Beaumarchais à Paris. Photo Merci.


Comme nous vous l'avons annoncé dans FashionMag Premium, Frédéric Dupuis a donc pris la direction générale du concept-store qui a vocation à devenir une enseigne internationale. Consultant passé par le groupe Beaumanoir, pour lequel il a notamment installé la filiale chinoise de Cache Cache à Shanghaï, il prend la succession de Luc Zeltner, parti réaliser un projet personnel. "Cela n'a rien à voir avec le changement de propriétaire, nous mettions en place cette transition managériale avant même que celui-ci soit acté", précise Jean-Luc Colonna, responsable de la communication, du marketing et du pôle maison de Merci.

Frédéric Dupuis pilote donc les projets d'internationalisation initiés avant son arrivée. Celui qui aujourd'hui concentre les efforts de l'équipe de Merci est le futur magasin londonien qui devrait voir le jour. C'est en effet dans la capitale britannique que la première réplique internationale de Merci est le plus près d'aboutir, peut-être à horizon 2015, en attendant une signature de bail définitive en guise de confirmation. "Ce projet outre-Manche nous permettrait d'instaurer un dialogue international et créatif entre les deux boutiques", explique Jean-Luc Colonna.

Dans le même temps, le concept-store parisien veut continuer d'asseoir sa notoriété notamment en renforçant sa proposition événementielle pour ne surtout pas se "normaliser". Le site e-commerce lancé en 2013 est également un sujet important, puisque lui aussi doit raconter toujours plus d'histoires. La proposition éditoriale se renforce, mais surtout, il a semble-t-il rencontré son public, puisque celui-ci aurait permis de réaliser près de 8 % du chiffre d'affaires (estimé à 16 millions d'euros) sur sa première année d'activité. Avec des versions en français, en anglais et en japonais, sa fréquentation pour moitié étrangère conforte naturellement Merci dans l'idée qu'il se fait de son potentiel international.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com