×
Publié le
11 mars 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Micam: fréquentation en hausse et session globalement satisfaisante

Publié le
11 mars 2011

MICAM
L'entrée du salon Micam lors de l'édition du 6 au 9 mars 2011.
Alors que le Micam vient de fermer ses portes, les organisateurs publient des résultats positifs. Ils annoncent que 38 817 visiteurs se sont déplacés à Milan du 6 au 9 mars derniers, soit une hausse de la fréquentation de 6% environ en comparaison de l’édition de mars 2010. "Un résultat supérieur aux attentes", pour Vito Artioli, président de l’Association nationale des chausseurs italiens et responsable du salon.

Un bon chiffre même s'il est en deçà du souvenir laissé par l’édition de septembre et ses 42 329 visiteurs. La session hivernale a toujours été moins attirante que l’estivale. "Ce qui se dit entre exposants c'est que c'est un peu décevant, affirme Maxime Rautureau sur le stand de No Name, les allées sont étonnamment calmes par moments". Une impression qui a peut-être été accentuée par la très grande superficie du salon qui accueillait 1600 marques dans 8 halls.

D’un point de vue commercial, les exposants se sont montrés globalement satisfaits, les gros comptes s’étant déplacés, comme les grandes chaînes de distribution américaines, et les prises de commande étant au rendez-vous. "C'est un bon Micam, le business s'est redynamisé, estime Patrice Raveneau, directeur export de JB Martin. Les deux premiers jours nous ont permis de prendre de nouveaux contacts et les deux derniers de rencontrer nos clients dits sécurisés". Parmi les nouvelles touches, des acheteurs représentant les nombreux nouveaux sites de e-commerce de toutes nationalités.

Nationalités justement, avec le détail de la fréquentation. Les locaux représentent la moitié de celles-ci et sont en progression de presque 9%. Côté international, c’est plutôt la stabilité qui règne (+3%), mais des petits bouleversements hiérarchiques se sont confirmés. Ainsi la Russie et les pays de l’Est au sens large ont progressé au point d’être considérés comme le contingent étranger principal par les organisateurs.

Le Moyen Orient a également pris une importance considérable. L’Espagne, la France et l’Allemagne reculent donc dans cette hiérarchie, ainsi que le Japon, puisque le rapport dit que la Chine a gagné beaucoup de terrain parmi les représentants asiatiques. La présence renforcée des économies émergentes pourraient avoir compensé un recul des visiteurs historiques.

Dans leur bilan globalement positif, les organisateurs ont toutefois concédé un souci de calendrier: la simultanéité des salons parisiens de deuxième session. Ceux-ci, exposant de plus en plus de chaussures, ont pu concurrencer le salon leader sur le visitorat français et japonais notamment. Pour le président, il y a là un "dilemme encore non résolu".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com