×
Publié le
27 mars 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Moa a ajusté son propos pour reprendre sa marche en avant

Publié le
27 mars 2012

Bientôt un an après l'entrée au capital du groupe Rand Frères à hauteur de 50%, Moa reprend son développement après une phase de remise à plat. L'enseigne d'accessoires qui compte toujours au capital l'un de ses fondateurs, Cyrille Tarica, ainsi que le groupe Etam, chacun détenant 25%, avait avant cela dû faire face à une année 2010 difficile. "Mais 2011 a permis de revenir à l'équilibre, affirme le directeur général Cyrille Tarica. Et 2012 commence très bien sur une croissance à deux chiffres pour le premier trimestre", ajoute-t-il.


Le nouveau concept-boutique de Moa, ici à Ajaccio.

Pour amorcer ce retour dans le vert, Moa a en partie revu sa copie. Du côté de l'offre, l'enseigne a souhaité s'affirmer davantage côté mode, quitte à monter un peu en gamme et à se concentrer pleinement sur l'accessoire, en évacuant les produits "gadgets". La chaussure, la maroquinerie, les bijoux et foulards ont en moyenne vu leurs prix augmenter de 15 à 20%. Ce visage plus qualitatif repose également sur le concept-boutique en pleine redéfinition. Un nouvel aménagement est déjà testé dans les boutiques récemment ouvertes à Ajaccio, Saint Raphaël ou au Morocco Mall à Casablanca, assimilant bois, tons chauds et vitrines plus soignées pour un environnement plus actuel.

Des boutiques qui sont par ailleurs de nouveau en voie d'expansion, après un stand by forcé. Alors que le parc a été "rationalisé", au profit d'une surface désormais standard entre 50 et 70 mètres carrés, les ouvertures ont repris. En France d'abord, dans les centres-villes en propre, en franchise ou en affiliation, mais aussi dans les gares via Lagardère. Mais le développement passe également à nouveau par l'étranger, puisque de nouveaux partenariats ont été conclus. En Arabie Saoudite, un accord pour six boutiques a été signé, et des corners devraient voir le jour dans les grands magasins d'Italie et d'Espagne, où la marque devrait également se redéployer en centres commerciaux.

En tout, Cyrille Tarica annonce une quinzaine d'ouvertures de boutiques (s'ajoutant aux 60 existantes), et autant de nouveaux shop-in-shops (s'ajoutant à la vingtaine existante) pour cette année. Si l'export compte pour 30% du volume d'affaires de 25 millions d'euros généré en 2011, l'objectif est fixé à une répartition 50/50 selon le directeur général. Pour ce faire, l'enseigne aimerait ajouter la Chine et la Russie à ses marchés existants, 8 pays répartis entre Moyen-Orient et Europe.

Pour soutenir les différents volets du renouveau de Moa, les équipes exécutives ont été renforcées. Anne-Charlotte Rozenberg, en partance de Mim (groupe New Look), est devenue responsable des achats, tandis que Andrea Macciotta est, lui, désormais responsable de la marque Moa, après avoir exercé chez Inditex et Zara, plus précisément. Enfin, Julien Jarjoura, ancien master-franchisé de Via Uno, est désormais à la tête du développement de l'enseigne, en France comme à l'international.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com