×
Publié le
20 mai 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Moynat au Bon Marché : une certaine idée du luxe parisien s'installe rive gauche

Publié le
20 mai 2015

C’est au rez-de-chaussée du magasin du Bon Marché que la marque de luxe Moynat, propriété de la holding familiale Groupe Arnault, vient d’ouvrir un nouvel espace, après Londres, Hong Kong et les Galeries Lafayette où le pop-up store lancé il y a deux ans tient toujours place.



Un espace de 40 m² imaginé par le designer Gwenaël Nicolas en wagon de train « rappelant l’ambiance de l’Orient-Express », précise  le président Guillaume Davin, aux murs laqués couleur Havane, inspiré par les courbes de la malle limousine de la marque, et présentant dans quelques niches, comme un cabinet de curiosité, les dernières exclusivités.

« Un partenariat naturel, explique Guillaume Davin, le Bon Marché et Moynat partageant le même esprit du style parisien, le même souci du raffinement, de l’exclusivité et de l’attention au détail », et qui ne devrait pas, pour le moment, remettre en cause l’installation de Moynat aux Galeries Lafayette.

Pour célébrer le 165ème anniversaire de la maison et son arrivée rive gauche, le directeur artistique Ramesh Nair présente deux nouvelles créations, dont le Cabas 1849, en toile et cuir veau et couvert à l’intérieur d’une photographie de la première boutique Moynat ouverte à Paris en 1869, au 5 Place du Théâtre Français, face à la Comédie Française.

Autre pièce phare présentée en exclusivité, celle du sac Ballerine, un accessoire intemporel requérant plus de 40 heures de travail et dont la poignée en métal avait été développée par la marque dans les années 1920 afin d’empêcher l’ouverture accidentelle des coffres de voiture.

Outre ces deux nouveautés, la maison Moynat présentait également une sélection resserrée en maroquinerie et bagagerie, ainsi que la fameuse malle bicyclette lancée en 2013, et toujours la ligne de pochettes proposée avec l’artiste Pharell Williams, et « dont d’autres collaborations sont à venir », précise-t-on.

Côté stratégie, le président Guillaume Davin confirme le développement progressif de Moynat dans le monde, « l’objectif à moyen terme, préçise-t-il, étant d’être présent dans les 10 plus grandes capitales du monde ».

Après Paris et son magasin de la rue Saint-Honoré, Londres et Hong Kong, la marque s’installera fin 2015 à Pékin. Un positionnement lié à l’importance du marché asiatique, représentant près de 60 % de la clientèle, les Français représentant environ 15 % des acheteurs.

A noter enfin le lancement depuis quelques jours, et à l’occasion de l’ouverture du magasin du Bon Marché, d’une première campagne de communication sur Instagram, intitulée « Une promenade Rive Gauche », réunissant sous l’œil de la photographe Annemarieke Van Drimmelen, différentes personnalités – Louis-Marie de Castelbajac, Elie Top, Natasha Fraser-Cavassoni, Edith Blayey… - portant les sacs de la maison.

« Une première, explique Guillaume Davin, destinée à montrer pour la première fois les sacs portés de notre collection, mais qui ne traduit aucunement notre désir de communiquer davantage, l’essentiel de notre travail sur l’image se portant sur le savoir-faire avant tout. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com