×
Par
Les echos
Publié le
10 nov. 2005
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PPR a payé un informateur pour remonter la filière Marionnaud

Par
Les echos
Publié le
10 nov. 2005

Des parfums de démonstration confiés à Marionnaud et qui se retrouvent sur le marché parallèle ? Le sujet n'a pas laissé insensible Pinault-Printemps-Redoute (PPR), qui commercialise notamment les produits Yves Saint Laurent et Roger & Gallet.


Campagne publicitaire du parfum Cinéma d'Yves Saint Laurent

Courant 2004, bien avant que l'affaire ne soit rendue publique, le groupe a été approché par une personne qui disait disposer d'informations sur les trafics en cours. Un accord a été trouvé, et PPR a ainsi payé cet informateur.

« Il devait nous assister dans le démantèlement de ce trafic de testeurs », dit-on au siège.

Avec PPR, la personne en cause a semble-t-il mené des investigations approfondies concernant notamment le dépôt de Marionnaud au coeur des détournements, celui de Maurepas.

Au final, cependant, les relations avec son commanditaire se sont dégradées.

PPR a porté plainte pour tentative d'escroquerie. L'affaire doit être plaidée prochainement. Quelques mois plus tard, PPR a parallèlement porté plainte contre X pour vol et recel de vol, « suite à [la] découverte d'un lot de produits Roger & Gallet dans une solderie de Paris ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Les Echos