×
Par
AFP
Publié le
1 déc. 2005
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tom Ford choisit Paris pour lever le voile sur ses nouvelles activités cosmétiques

Par
AFP
Publié le
1 déc. 2005

PARIS , 1 déc 2005 (AFP) - Le styliste américain Tom Ford, parmi les plus influents du monde, a choisi Paris, avant New York et Tokyo, pour dévoiler, jeudi soir, ses nouvelles activités de création après avoir quitté avec fracas les griffes YSL et Gucci, a constaté un journaliste de l'AFP.


Tom Ford le 12 avril 2005 à New-York
Photo : Stan Honda

Accompagné des actrices Gwyneth Paltrow et Liz Hurley avec tapis rouge, haie de photographes et une centaine d'invités triés sur le volet dont les comédiennes Lou Doillon et Emmanuelle Seigner, Tom Ford a présenté chez Colette, une enseigne sélecte de la rue Saint-Honoré, une ligne de cosmétiques pour le géant américain Estée Lauder qu'il a réinventée et qui portera aussi son nom.

Le styliste a revisité notamment la fragrance "Youth Dew", l'un des plus grands "jus" d'Estée Lauder.

Tom Ford présentera dans quelques mois sa propre ligne développée en partenariat avec le géant américain des cosmétiques qui a exprimé récemment son intérêt pour la branche YSL Beauté du groupe de mode Yves Saint Laurent.

Le propriétaire, le groupe Pinault-Printemps-Redoute (PPR), souhaiterait vendre, lui, la totalité de la marque.

Par ailleurs, dans la dernière livraison de L'Officiel de la couture et de la mode de Paris, Tom Ford annonce qu'il travaille sur sa première collection de mode masculine de luxe griffée à son nom.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.