×
Publié le
29 août 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Van de Velde: chiffre d'affaires en hausse mais bénéfice net en légère baisse

Publié le
29 août 2011

Le premier semestre 2011 qui s'est achevé le 30 juin dernier a vu le chiffre d'affaires du groupe Van de Velde croître de 7% à périmètre comparable, et de 17% si l'on inclut la chaîne américaine Intimacy, rachetée au cours du 1er semestre 2010. Cette hausse des ventes a été constatée dans tous les pays, sauf la Grèce et l'Europe du Nord.

Si l'Ebitda progresse de 14% (34 millions d'euros) en comparable sur la première moitié de 2011, le résultat net lui recule. Celui-ci s'est élevé à 24,6 millions d'euros contre 25,3 millions d'euros sur la même période de 2010 (-3%). Mais le groupe corrige cette donnée en affichant un +11% à taux comparable, rejetant la valeur 2010 faussée par la participation dans Intimacy.

Van de Velde
Andres Sarda par Rossy de Palma, automne-hiver 11/12.

Mais la chaîne américaine a bel et bien souffert au cours du 1er semestre 2011. Si elle affiche une croissance du chiffre d'affaires de 20% (à 20,6 millions de dollars), celle-ci est portée par les ouvertures de magasins. Van de Velde déplore le climat économique américain qui s'est fortement dégradé au printemps.

En Allemagne en revanche, l'enseigne Oreia voit ses ventes progresser de 12% à périmètre comparable.

Les marques Marie Jo et Prima Donna sont données en progression, mais pas de mention d'Andres Sarda, qui était jusqu'à maintenant plus en difficulté.

Le groupe prévoit par ailleurs un second semestre en recul, anticipant une extension du climat économique morose américain aux consommateurs européens. Van de Velde table ainsi sur une croissance finale de 2 à 3%.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com