×
Publié le
7 janv. 2009
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Van de Velde déménage sa force de production en Tunisie

Publié le
7 janv. 2009

Initialement installée en Europe de l’Est, l’usine de lingerie Van de Velde emploie 345 personnes à Szekszard en Hongrie, mais devrait migrer en Tunisie. Un franchissement de la Méditerranée qui pourrait entraîner le licenciement d’une partie du personnel et le transfert de certains salariés.


Marie Jo L'Aventure collection automne-hiver 2008/2009

Quelque soit l’issue de cette installation nord-africaine, l’entreprise spécialiste de la lingerie haut de gamme se veut rassurante : « Van de Velde suivra scrupuleusement toutes les procédures légales et, en cas de fermeture définitive, négociera un accord de licenciement équitable avec le personnel. Certains collaborateurs pourraient éventuellement être déplacés vers d’autres sites du groupe », affirme la société belge dans un communiqué dont la concision laisse toutefois augurer que les employés jusqu’alors embauchés sur ses sites d’Europe de l’Est pourraient partir pour la Belgique, l’Espagne et la Tunisie.

Dotée d'unités de production en Tunisie, en Hongrie, en Roumanie, en Chine et en Belgique, Van de Velde a réalisé un chiffre d'affaires de 130,3 millions d'euros en 2007, exportant ses créations Marie Jo (Marie Jo, Marie Jo L'Aventure et Marie Jo Intense), PrimaDonna et Andrés Sardá, tant au sein de l'Union européenne, qu'aux États-Unis et en Asie du Sud-Est.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com