×
Publicités
Publié le
10 janv. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Victoria Beckham : une marque médiatique mais déficitaire

Publié le
10 janv. 2017

L'activité mode de Victoria Beckham aurait perdu 4,6 millions de livres (5,3 millions d'euros) au cours de son dernier exercice et aurait reçu un soutien financier à hauteur de 6,7 millions de livres (7,7 millions d'euros) de la part de son mari, David Beckham. Une porte-parole a toutefois affirmé que ce soutien s'inscrit dans le cadre de la gestion financière habituelle de la griffe.

Victoria Beckham - Automne-hiver 2016 - Femme - New York - © PixelFormula


La presse britannique a en effet rapporté que l'activité, dont les ventes ont atteint 36,5 millions de livres (41,9 millions d'euros) en 2015, le dernier exercice pour lequel des chiffres ont été publiés, avait pu continuer grâce au prêt accordé par David Beckham.

L'entreprise de ce dernier, DB Ventures, a publié un profit de 44 millions de livres le week-end dernier. Les comptes comportent « un gage de 3 millions de livres, avec Beckham Brand Holdings concernant les facilités bancaires de Victoria Beckham Ltd ». Par ailleurs, il est aussi indiqué « qu'à la clôture du bilan, le montant dû par Victoria Beckham était de 6,67 millions de livres ».

Toutefois, une porte-parole de la marque a déclaré au Mail Online que cela « ne représente pas correctement la manière dont leurs activités sont gérées ». Elle a ajouté qu'une société holding, la Beckham Brand Holding Ltd., détenue à parts égales par le couple et par Simon Fuller XIX, est chargée de superviser les activités de la famille Beckham. « Ces activités peuvent être financées de diverses manières à n'importe quel moment, ce qui peut impliquer un mélange de dette bancaire, de prêts intersociétés et d'investissements en fonds propres. »

Cette information a été rendue publique peu après que le Daily Mail a révélé que Victoria Beckham a récemment reçu une mise en demeure du tribunal du commerce la menaçant de la fermeture de sa société, en raison de la non-publication de ses comptes pour le 3e exercice consécutif.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com