×
Auteur :
Publié le
18 nov. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

WeAreTheShops opère sa première levée de fonds

Auteur :
Publié le
18 nov. 2013

WeAreTheShops vient de réaliser sa première levée de fonds, d’un montant de 300 000 euros. La start-up, créée en 2012, a convaincu notamment le fonds La Quinta Investments et Michel Attias (Attias Group, spécialiste du sourcing) ainsi que d’autres investisseurs stratégiques. La plateforme web-to-store (comprenez qui a pour but d’augmenter le trafic dans les magasins réels) accueille également dans son nouveau comité stratégique Christian Raillard, ex-PDG de Jacadi, ex-DG de Célio et cofondateur de l'enseigne Nature & Découvertes.

"Notre ambition est d’offrir aux consommateurs une expérience shopping parfaite. Ainsi, la réservation de produits, dont nous sommes le pionnier en France, en est l’illustration parfaite. Mais notre métier est également de permettre aux enseignes et commerçants d’augmenter de manière significative leur trafic et leurs ventes en boutiques, grâce au levier encore trop peu exploité du web-to-store", affirme Marc-Andreas Albert, le Président de WeAreTheShops.

En effet, WeAreTheShops propose en quelque sorte aux boutiques et enseignes un annuaire produits. En clair, l’internaute prépare son shopping en cherchant via le site la pièce qu'il souhaite (pantalon rouge, jupe noire....) et peut voir les modèles et leur disponibilité en magasin aussi bien par couleur et par taille. Ensuite, il peut réserver ladite pièce 24 heures en magasin. Pour les boutiques, qui n’ont pas de possibilité de synchroniser l’état de leurs stocks avec le site, un abonnement permet a minima de se faire référencer sur le site et d’apparaître de facto dans les résultats de la recherche. Pour les autres, la société prend une commission sur les ventes réalisées via le système de réservation.

Aujourd'hui de 1000 à 1200 points de vente et des accords ont été passés avec des marques comme Antik Batik, Virginie Castaway, Bérénice ou encore Lynn Adler. La levée de fonds doit dans un premier temps permettre de s'étendre dans l'Hexagone avant une éventuelle internationalisation du concept.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com