×
Publié le
1 févr. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Wolf Lingerie veut pousser plus loin Sans Complexe

Publié le
1 févr. 2017

Chez Sans Complexe, on dit parfois que la griffe de lingerie est un "ovni" dans son genre. Et ses équipes entendent bien affirmer sa différence sur le marché. La principale marque du groupe Wolf Lingerie (Billet Doux, Rosy…) est devenue la priorité des dirigeants, qui voient en elle encore beaucoup de potentiel. En effet, si le réseau français de la marque dédiée aux poitrines généreuses est vaste (2 200 points de vente), l’export ne représente encore que 10% de son chiffre d’affaires et la notoriété de Sans Complexe peut encore être améliorée.

Collection printemps-été 17 - Sans Complexe

 
C’est ainsi que le groupe, qui vient de nommer Xavier Dura à sa tête, a décidé d’investir dans la communication. Après une première campagne en affichage et presse fin 2016 sous le slogan "J’ai des seins, et alors ?", la marque va poursuivre en télévision en mars et octobre prochains, avec ce même message qu’elle veut impertinent et complice de sa clientèle.

"Nous n’avions pas pris la parole depuis longtemps, indique Corinne Duquin Andrier, directrice de l'offre et du marketing de Wolf Lingerie. Nous avons débloqué de nouveaux budgets pour plusieurs années. En plus du volet publicitaire, nous aurons d’ici fin 2017 un nouveau site conforme à notre image de marque", complète-t-elle.

Cette phase de communication intervient après une importante phase de développement du réseau qui vaut à la griffe de connaître une croissance à deux chiffres en 2016, selon le groupe. Sans Complexe n’est plus seulement une marque de grande distribution. Elle a progressivement su intégrer la distribution sélective, à savoir une centaine de multimarques spécialistes, un chiffre qu’elle entend encore doper, mais aussi des grands magasins comme El Corte Ingles en Espagne et les Galeries Lafayette. Elle va d’ailleurs accroître sa présence en termes de superficie dans la cinquantaine de points de vente de l’enseigne française.
 
En gagnant en notoriété, Sans Complexe compte donc parfaire son maillage français, mais nourrit aussi des ambitions internationales, l'export étant une des priorités du nouveau PDG. L’Espagne, l’Italie et la Belgique recensent environ 400 points de vente à elles trois. D’autres pays européens sont aujourd’hui dans le viseur, comme l’Allemagne et l’Europe du Nord en général. "Notre offre accessible qui consiste à démocratiser la lingerie grande taille (environ 50 euros une parure, ndlr) est particulièrement pertinente dans le contexte économique actuel", estime Corinne Duquin Andrier. Le groupe le croit également, à en juger par les investissements sur une marque pesant déjà 60% de son chiffre d’affaires actuel, qui approcherait les 60 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com