×
Publicités
Par
AFP
Publié le
22 juil. 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

World Tricot: la procédure judiciaire contre Chanel continue

Par
AFP
Publié le
22 juil. 2010

.BESANÇON, 22 juil 2010 (AFP) - Le liquidateur judiciaire de l'entreprise de création de vêtement World Tricot, ancien sous-traitant de Chanel, a décidé de poursuivre la procédure judiciaire engagée contre la prestigieuse maison de luxe, a-t-on appris jeudi auprès de l'avocat de World Tricot.

World Tricot, Chanel
Photo : AFP

"La procédure judiciaire contre Chanel va continuer par le biais du liquidateur judiciaire" désigné par le tribunal de commerce de Vesoul lors de la liquidation de World Tricot, a déclaré à l'AFP Me Pascal Créhange, avocat strasbourgeois de World Tricot.

Dans ses démarches contre la prestigieuse maison Chanel, la "société textile, qui de fait n'existe plus, ne sera plus représentée par sa fondatrice et ancienne gérante Carmen Colle, mais par le liquidateur judiciaire", précise Me Créhange.

Le tribunal de commerce de Vesoul avait décidé la liquidation judiciaire de la société, le 6 juin dernier. Faute de capitaux, World Tricot n'avait pas réussi à honorer le plan de continuation que lui avait été accordé par le tribunal de commerce de Vesoul en janvier 2009 et aucun repreneur ne s'était manifesté.

Déboutée en décembre dernier par la justice dans son bras de fer contre Chanel, qu'elle accusait de contrefaçon, la petite entreprise de textile, avait fait appel.

L'entreprise luronne avait assigné Chanel en justice en 2005 notamment pour "contrefaçon et parasitisme".

Carmen Colle avait affirmé avoir reconnu l'un de ses modèles dans la vitrine d'une boutique Chanel lors d'un séjour à Tokyo.

Ancien petit sous-traitant de Chanel, la SARL, fondée en 1990 à Lure (Haute-Saône), employait jusqu'à présent une dizaine de salariés (contre 90 entre 1999 et 2001).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.