×
Publié le
22 mars 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Zilli et son hyperluxe s’envolent à l’export

Publié le
22 mars 2013

Après avoir séduit la clientèle russe qui assure près de 50 % de son chiffre d’affaires, Zilli compte séduire d'autres marchés cette année, en ouvrant notamment à Dubaï et Djakarta, tout en poursuivant son offensive sur le marché chinois. Forte d’un partenaire expert sur ce marché, la maison familiale a implanté sa première boutique chinoise à Pékin en juillet 2012. Celle-ci fut rapidement suivie de quatre autres inaugurations dont la dernière à Changchun, qui s'ajoutent à des ouvertures à Singapour et Macao la même année. En France, à Courchevel - destination phare des nouveaux riches russes en France -, une nouvelle boutique a ouvert en propre fin 2012 et l’unité de Megève a été reprise en direct par la marque. Aux États-Unis, après le succès du flagship installé en 2009 à Manhattan, un espace Zilli de 250 m2 a ouvert ses portes dans un mall haut de gamme de la banlieue chic de Washington DC.


Si la popularité de Zilli grandit loin de son Lyon natal, c'est aussi en raison du luxe opulent qui définit son univers. Un blouson Zilli en cuir doublé de fourrure démarre à 8000 euros, et une paire de solaires en titane plaqué or peut atteindre 2500 euros. Les bestsellers sont les cravates, les chemises et les chaussures made in Italy. Le client français se trouve-t-il donc complètement hors-jeu? "La catégorie de Français dont le pouvoir d’achat permettrait de consommer de l’hyperluxe sont culturellement plus portés vers l’immobilier", remarque Laurent Schimel depuis son nouveau bureau attenant à la place de la Concorde. Le directeur général de la marque fondée en 1970 par son père Alain, projette une augmentation de 15 % du chiffre d’affaires pour l’exercice 2012, qui devrait, selon ses estimations, dépasser la barre des 85 millions d’euros. Les nouveaux entrants dans l’univers Zilli viennent du Kazakhstan, d’Azerbaïdjan et du Moyen-Orient. La griffe masculine, qui a dernièrement agrandi ses unités de production à Lyon pour accompagner son expansion retail, compte d’ailleurs Dubaï parmi ses projets d'ouverture à court terme. "Au total, nous comptons une vingtaine de partenaires locaux à travers le monde et les différents marchés qui nous intéressent", confie Laurent Schimel.

"Notre stratégie d’expansion doit conduire Zilli à diversifier sa clientèle et équilibrer sa présence dans le monde", explique le directeur général qui a renouvelé récemment son soutien au rayonnement culturel de la France en se faisant mécène de l’exposition "Soulages XXIe siècle" à la Villa Médicis. Une nouvelle manifestation des liens étroits qui lient encore l’Italie à Zilli, une maison baptisée ainsi en référence au nom du tailleur racheté par Alain Schimel en 1970.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com