Best of Paris Fashion Week : le retour de la bourgeoise et un ultime adieu à Karl Lagerfeld

Le marathon de la mode vient de s’achever après plus de 4 semaines de défilés.Paris a clôturé cette course effrénée de collections présentant les prochaines tendances de l’hiver prochain. Et la capitale de la mode a remis au goût du jour la bourgeoise et plus particulièrement la Parisienne et son chic absolu, qui mixe « coolitude » et classicisme.Et cette femme Rive Gauche, c’est Hedi Slimane qui l’a exprimé avec force pour la maison Celine, prenant le contre-pied de sa précédente collection. Une femme faussement sage et rétro, en jupe culotte, col lavallière et lunette d’aviateur. Dans un autre style Anthony Vaccarello pour Saint Laurent rend hommage à l’allure iconique de Betty Catroux, autre femme française, muse d’Yves Saint Laurent, tout en jambe et au style androgyne.Balenciaga rend hommage également à la française, adepte de mode, tout comme Nicolas Ghesquière qui recrée le Centre Pompidou au cœur du musée du Louvre et met en avant ce quartier de Beaubourg épicentre d’un style aux multiples facettes qui caractérise Paris.Cette femme française a du caractère chez Balmain, un mélange de douceur et de rigueur chez Givenchy. La femme au centre de l’attention de Maria Grazia Chiuri et de la maison Dior, autour de la cause féministe qui s’affiche sur les murs sous forme d’abécédaire humain signé de l’artiste italienne Tomaso Binga et sur le podium à travers une mode qui célèbre les Teddy Girls. Et c’est toutes les femmes (dans leur diversité, de tous les âges et de toutes les formes) qui ont été mises à l’honneur chez Tommy Hilfiger qui est venu présenter sa nouvelle collection en collaboration avec l’actrice Zendaya. Un show ultra festif qui s’est clôturé avec la prestation de Grace Jones.Les moments qui ont marqué cette Fashion Week sont nombreux, avec notamment la renaissance attendue chez Lanvin signée par Bruno Sialelli.Mais l’évènement que tout le monde attendait et qui restera gravé dans les mémoires, c’est l’ultime collection réalisée par Karl Lagerfeld pour Chanel, présentée 2 semaines après son décès. 1 minute de silence et la voix du créateur qui résonne sous la verrière du Grand Palais. Un écrin, tel un paradis blanc, apaisant et une collection au sommet de l’élégance en guise d’adieu. Penélope Cruz, clôture le show dans une petite robe boule et une rose blanche à la main. Mannequins et proches, retiennent leurs larmes. Le maître n’est plus là mais pourtant encore tellement présent. Une page se tourne, on se souviendra de ce moment.… Dans ce village enneigé, ils se sont tous donnés rendez-vous, pour rendre un ultime hommage à ce génie de la mode.Musique libre de droit : Bandit & Nikit

Copyright : Paris Modes Productions

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER