×
Accueil > Vidéos > Dans les ateliers Dior : Jessica Chastain, ambassadrice de charme de la couture !

Dans les ateliers Dior : Jessica Chastain, ambassadrice de charme de la couture !

access_time 00:03:42

À l'occasion de la présentation de la collection haute couture automne-hiver 2021/22, la maison dior a ouvert les portes de ses ateliers dans lesquels ont été confectionnées des pièces dévoilant un savoir-faire unique et en perpétuel recherche d’excellence… script vidéointerviews :jessica chastain, actrice :je pense juste à l’artisanat, au temps passé, au nombre d’heures, au nombre de points de couture, un défilé haute couture c’est le grand grand moment de la mode.victor cognel, modéliste :on reçoit les croquis de maria grazia et après on doit réaliser les volumes sur le mannequin, on fait le patronage, et après on réalise cela directement en tissus pour lui présenter une première toile.donc on obtient ça. là on a tressé directement les bandes de biais sur un bustier et après, on a inséré la jupe. c'est des grandes bandes de biais qui ont été toutes plissées à la main, donc on plisse à la main, directement au fer à repasser.après, on les insère et après on présente ça à maria grazia pour faire valider le volume, savoir si ça lui plaît esthétiquement ? quelles sont les modifications à apporter ? et après, une fois que c'est validé, on a des coloris qui vont être choisis et en fonction de ces coloris, on réalise le modèle en réel et qui défilera, sur le podium. le process qui est particulier dans la robe, c'est le plissé main.toute la jupe et les bandes de bais qui sont dans le corsage, ont été plissés à la main et après c'est le tressage qui est directement fait à la main.quand on fait une robe, il y a qu'une seule personne qui plisse donc sur ce modèle-là, j'ai plissé la majorité des bandes et sur une autre robe, ça va être la personne qui, plisse au départ, qui va plisser tout le reste de la robe.on a commencé la collection, mi-mai, donc ça fait à peu près deux mois, deux mois et demi qu'on est dessus, ça met du temps parce que du coup, il faut réaliser toutes ces toiles en entier et après réaliser les robes, il y a quand même un sacré laps de temps entre toutes les validations, il peut y avoir des robes aussi qui ne sont pas validées du premier coup, il faut retravailler les volumes et tout ça.angélique fournier, première main hautement qualifiée :un petit peu mal au bras à la fin de la collection, mais ça va ! ce n’est pas ma spécificité de faire des matières lourdes, je suis flouteuse, donc je vais plutôt les organzas et les mousselines, et là, je me suis retrouvée avec une jupe en lainage, donc, ça change.on se remet en question, on apprend de nouvelles techniques, on échange avec ses collègues pour connaître exactement la technique appropriée pour cette matière.c'est très, très enrichissant. chaque maison a ses techniques de travail et ses finitions. ces petites choses, ces petites techniques, je ne sais pas comment expliquer ces petits points qui font la différence entre chaque maison.musique libre de droit : lquicksand heart - instrumental version by benj heard artlist